Accueil / Citoyenneté / 100 femmes, 100 leaders de leur communauté

100 femmes, 100 leaders de leur communauté

Marie-Lyne Brunet et Virginie Bonneau, toutes deux membres de QuartierHochelaga, étaient honorées le 8 mars 2016. Elles ont décidé d’écrire un billet sur l’événement.

Une soirée hommage à la hauteur des femmes honorées a été organisée à la maison de la culture Maisonneuve le 8 mars 2016. Le Comité musique Maisonneuve et des membres de l’équipe de Carole Poirier*, ont choisi 100 femmes de divers horizons pour leur implication dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

C’est Sylvie Demers, du comité Musique Maisonneuve, qui a eu l’idée de cette initiative durant une nuit d’insomnie. Elle rêvait de reconnaître et de valoriser le travail des femmes de leur vivant. Lorsqu’on lui demande : « Pourquoi 100 femmes ? » Elle nous répond : « Pourquoi pas ? Il faut un gala pétillant ! » C’est ainsi qu’un long travail de recherche s’est mis en branle pour trouver les candidates.

Déroulement de la soirée

Les bâtisseuses ont été chaleureusement accueillies par des prises de photos officielles et un cocktail dînatoire permettant les échanges. On sentait la fébrilité des participantes, l’ambiance en était une de conventum ! Nombre de femmes se retrouvaient après plusieurs années, d’autres se déclaraient leur amour professionnel, certaines rencontraient pour la première fois des légendes du quartier.

La chanteuse France D’Amour était sur scène et a chanté à divers moments de la cérémonie qui a suivi le cocktail. Les présentations, personnalisées et touchantes, ont permis à chacune des femmes honorées d’avoir son « moment de gloire ». C’était inspirant de voir toutes ces femmes bâtisseuses du quartier, certaines ayant créé des initiatives qui se retrouvent maintenant à travers tout le Québec (cuisines collectives, services de garde, halte-répit, etc.). Émouvant de voir les plus jeunes partager la scène de leurs mentores, leurs modèles. Touchant de voir les aînées regarder avec affection et conviction la relève.

Témoignages

Hommage aux BâtisseusesPour Johanne Cooper, directrice générale de la Maison Tangente et impliquée dans le quartier depuis 28 ans, cette soirée est mémorable. « Je suis honorée de partager les hommages avec des femmes qui ont bâti le milieu communautaire dans le quartier, comme Jeannelle Bouffard, Jacynthe Ouellet, Nicole Bashunga, etc. Elles ont tracé la voie et c’est un honneur de poursuivre leur chemin. La raison pour laquelle je me suis autant impliquée dans le quartier c’est parce des femmes impliquées, il y en a beaucoup et c’est un bonheur de travailler avec elles. »

 

Hommage aux BâtisseusesAnne St-Pierre, directrice du Carrefour jeunesse emploi et directrice adjointe de la CDEST, pilier du développement communautaire, affirme à son tour que cet événement montre notre sens de la sororité. « C’est un grand plaisir pour moi de sentir la continuité. On ne s’oublie pas, on se reconnaît les unes les autres. Le travail que nous avons construit ensemble, en prenant soin les unes des autres, dans la folie et les nombreuses rencontres, prend tout son sens dans un quartier qui nous a vus cheminer contre vents et marées. »

Hommage aux BâtisseusesPauline Picotin, directrice générale de l’organisme Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur, se sent privilégiée. Elle a invité sa mère à partager ce moment avec elle, parce que « ma mère est aussi une bâtisseuse à Saint-Hyacinthe. C’est elle qui m’a transmis sa passion et sa proactivité, ce qu’il faut pour être une femme engagée et de tripes » !

Isabelle Dauplaise et Lynn Perron

 

Deux femmes de la relève, Lyne Perron, directrice de GCC la violence, et Isabelle Dauplaise, directrice du Centre des jeunes Boyce-Viau, ont été étonnées lorsqu’elles ont été convoquées à la rencontre : « Ben voyons, pourquoi moi ? » C’est avec beaucoup de fierté qu’elles font leur marque dans le quartier. « Nous sommes tellement contentes d’être ici parmi tant de femmes inspirantes. »

Pierrette GélineauPierrette Gélineau, fondatrice de la Maison des enfants de l’île de Montréal, âgée de 80 ans, s’exclame : « Regarde-moi ça ces belles têtes blanches ! Parmi tant de belle relève !» Pierrette est venue à la soirée pour revoir ces anciennes collègues du quartier. C’est avec beaucoup d’émotion, la tête remplie de souvenirs qu’elle avoue : « Pour construire une communauté, il ne faut pas avoir peur de ne pas réussir. Il faut suspendre ses jugements, être généreuse et surtout garder la flamme de l’engagement. » Elle souligne également un fait important : plusieurs des femmes présentes ont travaillé dans l’ombre toute leur vie et le temps bénévole qu’elles ont offert à la société est inestimable. Elles ont siégé à des conseils d’administration, soutenu des paroisses, fondé des coopératives…

C’est grâce au soutien de Carole Poirier, députée provinciale d’Hochelaga-Maisonneuve, de Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, et de la Caisse Desjardins Préfontaine-Hochelaga que l’événement a pu prendre forme.

*Comité organisateur de l’événement :
Sylvie Demers, Annick Rocheleau, Pierre Larivière. Carole Poirier, Louise Harel, Monique Comtois Blanchet et Étienne Potvin-Saintonge

A propos Marie-Lyne Brunet

Marie-Lyne Brunet
Maman, propriétaire d'un immeuble à logements, Présidente de la Zone de Persévérance Scolaire et directrice d'un organisme dans Hochelaga-Maisonneuve, Marie-Lyne aime les rencontres de ruelles et de bords de clôtures d'écoles! Toujours prête à participer au développement de la parole et de l'engagement citoyen, cette bachelière en éducation adore son quartier, le consomme et le vit pleinement, et souhaite partager ses découvertes et ressources à la communauté.

2 Commentiares

  1. Bruno Laporte

    Je suis vraiment heureux de voir le nom de Mme. Jeannelle Bouffard apparaitre dans cette liste. J’ai eu la chance et l’honneur de travailler au côté de cette grande dame, fondatrice du Carrefour d’Alimentation et de Partage St-Barnabé, un organisme qui fut un des piliers de la vie communautaire du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Félicitation (et merci) Mme. Bouffard.

  2. Cathie Mc Rae

    Bonjour
    Je pense qu’il serait important que vous proposiez ces noms à la Toponym’elles : banque toponymique de 375 noms féminins sur le site de la Ville de Montréal. Il serait intéressant que ce soit les premiers noms à y apparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.