Accueil / Citoyenneté / 6600 votes pour le parti qui nous soutient

6600 votes pour le parti qui nous soutient

Lettre aux 6600 signataires du droit d’initiative de Mercier Hochelaga-Maisonneuve

Chères citoyennes, citoyens, commerçantes et commerçants de Mercier-Hochelaga Maisonneuve,

Nous nous sommes croisés dans un commerce de la rue Ontario ou de la rue Sainte-Catherine. Avec d’autres, j’ai sonné chez vous un soir d’hiver. J’ai pris un peu de votre temps pour vous parler de la «Cité de la logistique», un projet de développement économique qui me préoccupait. Je vous ai dit que les décisions avaient été prises sans transparence et qu’on avait oublié de faire les choses correctement en ne consultant pas la population de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve en amont.

Vous avez signé notre pétition. Vous vouliez, vous aussi, être consultés. Vous espériez que votre signature permette à la collectivité de questionner et d’influencer pour le mieux les décisions.

Malgré l’ampleur historique de cette mobilisation, notre droit d’initiative n’a pas la reconnaissance qu’il mérite auprès du maire sortant, M. Réal Ménard. Celui-ci préfère nous confiner au statut de petit groupe de pression. Il a semblé s’engager dans la démarche de consultation comme on s’engage dans un exercice de relation publique servant avant tout à justifier des décisions déjà prises d’avance. Inviter les gens à donner leur opinion sans qu’ils aient véritablement un pouvoir sur les décisions finales, c’est donner raison au cynisme envers la politique. C’est aussi, et surtout, nous enlever définitivement le goût de participer à la vie démocratique dans notre arrondissement.

Qu’aurait donc à dire la population de MHM si elle était réellement consultée? Elle dirait sûrement qu’elle n’est pas dupe et que la multiplication des consultations n’est pas une garantie de réelle participation. Elle dirait aussi qu’elle ne veut pas d’un maire qui priorise les intérêts des entreprises au détriment de ceux de sa population. À l’heure actuelle, nous avons besoin de collaboration et d’ouverture afin de redéfinir le projet. Nous avons besoin d’un parti qui appuie les citoyens et citoyennes de MHM et qui n’aura pas peur de retourner, de bonne foi, à la table à dessin. Et ce parti, notre expérience nous l’a appris, n’est pas celui de M. Coderre mais celui de Projet Montréal.

Qui sait ce qui arriverait si vous, les 6600 signataires de la pétition, exerciez votre droit de vote le 5 novembre?

Crédit photo : Alexandre Campeau Valée

Une lettre de Amélie Desnoyers

A propos Collaborateur spécial - Place publique

Collaborateur spécial - Place publique

La publication d’un texte ne signifie en aucun cas que QuartierHochelaga endosse les propos de son auteur. Soumettez vos textes à info@quartierhochelaga.com avec pour objet «Lettre d’opinion»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *