Accueil / Culture / Adansé: Présentation au festival Vues d’Afrique

Adansé: Présentation au festival Vues d’Afrique

Le documentaire Adansé sera présenté le 1er et 2 mai dans le cadre de la 30e édition du festival Vues d’Afrique. Le film, qui dresse le portrait de la danseuse Karine Cloutier, a été réalisé par Stéphanie Lessard-Blais.

Karine Cloutier est un pilier du volet de médiation culturelle d’Hochelaga-Maisonneuve. Tourné dans le quartier, le film présente son parcours personnel et professionnel en mêlant les influences de ses voyages au Burkina Faso à travers la danse.

Questionnée au sujet des raisons qui l’ont poussée à tourner un film sur Karine Cloutier, la vidéaste Stéphanie Lessard-Blais a affirmé que c’était un aboutissement naturel de leur amitié et de leurs projets professionnels. « Je présente vraiment ce film-là comme un héritage. C’est un peu comment le Burkina Faso a transformé ma pratique en documentaire et aussi la danse du côté de Karine. Je pense qu’on ne peut pas séparer la dimension personnelle de la dimension professionnelle. C’est notre identité qui s’est métissée à travers ce qu’on faisait au Burkina Faso », a-t-elle soutenu.

De son côté, Karine Cloutier a avoué toujours avoir eu une passion pour l’Afrique et retrouvé le plaisir de danser lors de ses voyages au Burkina Faso. « La danse m’a permis de rencontrer des gens qui sont devenus importants. Aller vers les autres par la danse a été le début de tout ce que je fais maintenant. La danse sert à la rencontre, elle ne sert pas qu’à mon expression artistique, mais bel et bien à toute l’expression humaine derrière », a-t-elle spécifié.

Karine Cloutier anime d’ailleurs dans le quartier des ateliers de danse afrocontemporaine pour les mères et leurs bébés. Ces ateliers ont commencé avec la rencontre de Pierre Larivière, agent culturel à la maison de la culture Maisonneuve. « Cette rencontre a été déterminante parce que ça fait maintenant six ans que je fais ça. C’est devenu ma marque de commerce. J’entre aussi facilement en contact avec un poupon de six mois qu’avec une personne âgée. »

Présentée en avant-première l’an dernier dans le cadre des Petits Bonheurs, la sélection d’Adansé pour Vues d’Afrique a réjoui Karine Cloutier. « C’est la reconnaissance qui est agréable, de voir que ce qu’on fait, ça intéresse les gens. Ça me fait plaisir », s’est-elle réjouie.

« Vues D’Afrique, c’est un partenaire que je trouve naturel par rapport à ce que je fais parce que ce sont des documentaires soit tournés en Afrique, soit sur l’héritage des cultures africaines dans nos vies un peu partout dans le monde. Je suis très contente de la place que le festival accorde aux films émergents », a complété la réalisatrice Stéphanie Lessard-Blais.

« C’est un peu ça notre paie, que les gens prennent le temps de partager leurs commentaires avec nous », a ajouté Karine à propos de la mention coup de cœur qu’a reçue Adansé par Liza Frulla.

Les projections auront lieu le 1er mai à l’Excentris et le 2 mai à la Cinémathèque québécoise dans le cadre du festival Vues D’Afrique.

A propos Leïla Jolin-Dahel

Leïla Jolin-Dahel
Bachelière en musique, ancienne étudiante de lettres et présentement à l'UQÀM en communication, Leïla se passionne pour la culture en général, qu'elle soit musicale, cinématographique, artistique, théâtrale ou littéraire. Elle se joint à QuartierHochelaga pour faire découvrir les bijoux culturels de son quartier d'adoption depuis à peine deux ans, qu'elle appelle affectueusement son Sweet Home Hochelaga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.