Accueil / Citoyenneté / Alexandre Leduc de QS repart à la conquête d’Hochelaga-Maisonneuve

Alexandre Leduc de QS repart à la conquête d’Hochelaga-Maisonneuve

Pour la troisième fois depuis 2012, Alexandre Leduc tentera sa chance aux élections provinciales sous la bannière de Québec Solidaire (QS) dans Hochelaga-Maisonneuve. Celui-ci espère surfer sur la vague progressiste qui a mené Valérie Plante et Projet Montréal à la mairie de la ville et de l’arrondissement.

Rencontré au début de la Nuit blanche du 3 mars, Alexandre Leduc était galvanisé à l’idée de tenter sa chance à nouveau pour les élections provinciales. Celui-ci estime que Hochelaga-Maisonneuve est l’une des circonscriptions les plus favorables à Québec Solidaire. « Il y a un mouvement en ce moment. Les gens veulent du changement, ils veulent une alternative et nous voulons l’incarner », dit le syndicaliste.

Celui-ci souligne qu’il pourrait y avoir un vase communicant entre les électeurs de Projet Montréal et les futurs électeurs de Québec Solidaire. Plusieurs militants de Québec Solidaire ont aussi milité pour Projet Montréal lors de la dernière élection.

Santé

Parmi les thèmes phares qui vont probablement faire partie de la prochaine campagne électorale, Alexandre Leduc cite tout d’abord la santé. Celui-ci souhaite se démarquer du Parti québécois en mettant l’accent sur l’importance du rôle des CLSC. « Le CLSC doit être le lieu de première ligne pour les soins de santé. On veut qu’il soit ouvert 24/7 et qu’il devienne plus accessible aux gens » estime l’homme qui habite dans le quartier depuis 10 ans.

Le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, également présent lors de la Nuit blanche, rajoute que la promesse d’instaurer une assurance dentaire universelle va séduire les Hochelagais. « En ce moment, un quart des gens n’a pas les moyens d’aller chez le dentiste. Les soins dentaires ne sont pas accessibles dans Hochelaga-Maisonneuve et on veut changer tout ça », explique-t-il.

Québec Solidaire n’est pas le seul parti à se préoccuper de l’accessibilité aux soins de santé dans le quartier. La députée sortante du Parti québécois, Carole Poirier, a fait de l’accessibilité aux médecins de famille son cheval de bataille depuis quelque mois. Celle-ci en est à son cinquième rassemblement pour mettre de la pression sur le ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Alexandre Leduc reconnaît la bonne volonté de Mme Poirier, mais estime que sa vision du CLSC offre une solution plus importante et systémique aux problèmes du système de santé.

Crédit: Alexandre Leduc

Logements et lutte contre la pauvreté

En 2014, Alexandre Leduc avait promis la construction de 900 nouveaux logements sociaux s’il était élu. Il est trop tôt dans la campagne pour se prononcer sur un tel chiffre, mais celui-ci affirme que le logement social et la lutte contre la pauvreté seront encore au cœur de ses préoccupations pendant la campagne électorale.

« Ça prend un cocktail de solutions pour faire plus de logements sociaux et lutter contre la gentrification. Prenons le registre des baux, par exemple. Québec Solidaire milite depuis un bon bout de temps pour sa création. Le Parti québécois ne l’a jamais fait, même si ça faisait partie de son programme à l’origine en 1976 » explique Alexandre Leduc. Celui-ci se dit ravi de l’intention de Valérie Plante d’investir dix millions par année dans le logement social, mais il aimerait bonifier ce montant encore plus.

Parmi les autres engagements de QS qui pourraient séduire les électeurs d’Hochelaga-Maisonneuve, Gabriel Nadeau-Dubois cite la campagne pour arrêter le financement public des écoles privées ou encore le salaire minimum de 15 $ de l’heure. « On va vraiment mener une campagne populaire et décentralisée axée sur la lutte contre la pauvreté dans le quartier », dit-il. La plateforme web « Mouvement » est souvent citée en exemple de modernisation du militantisme politique par les deux jeunes hommes. Nous reviendrons sur cette plateforme dans un prochain article.

Notons qu’Alexandre Leduc n’est pas officiellement candidat pour Québec Solidaire, mais il est le seul candidat à l’investiture du parti dans Hochelaga-Maisonneuve. Les membres voteront pour officialiser sa candidature en avril.

 

 

A propos Samuel Lamoureux

Samuel Lamoureux
Journaliste, improvisateur à la retraite, Samuel est un passionné de musique électronique, de littérature et de sociologie. Hochelaga-Maisonneuve l'a toujours fasciné par son pôle contre-culturel à Montréal. Rendez-vous au Pizza Piroz pour une discussion sur l'avenir du quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.