Accueil / Culture

Culture

Un nouveau foyer pour la battante Flèche rouge

Les cheveux en bataille parsemés ici et là d’un mélange de sciure et de poussière, le visage étiré par une fatigue de plusieurs jours, mais les gestes précis et le regard déterminé, la propriétaire de la librairie et atelier La Flèche rouge, Pascale André, s’agite au milieu des boîtes de …

Lire la suite »

La murale qui donnera sur le Lien vert est dévoilée

Le mur blanc qui aborde le jardin communautaire Hochelaga deviendra un vieux souvenir pour les résidents du quartier. L’œuvre Urbanité verdoyante recouvrira d’ici la fin du mois la peinture défraichie de l’arrière du Dollarama de la Plaza Ontario. La réalisation de la murale s’inscrit dans le projet plus important du …

Lire la suite »

[En photos] Xavier Caféine au Show de Ruelle

Cette fois-ci, la pluie n’est pas venue gâcher le spectacle, comme pour Alaclair Ensemble plus tôt cet été. Cette fois-ci était la bonne pour les Shows de Ruelle : Xavier Caféine a électrisé le parc Morgan avec son punk rock bien d’ici. Retour en photos sur l’événement de jeudi soir. Xavier …

Lire la suite »

Tout près, tout autour

Mes lecteurs, je crois, ont déjà compris où je veux en venir avec mes textes. Depuis plus de 50 ans, je pratique l’art, qui est une incessante recherche de sens humain. Depuis plus de 50 ans, guidé par un insatiable besoin d’apprendre, je lis ce que d’autres hommes beaucoup plus …

Lire la suite »

Hochelaga en 1825, un territoire majoritairement anglophone!

En 1825, le futur maire de Montréal, Jacques Viger, effectue un dénombrement de toute l’île de Montréal. À ce moment, le territoire de l’extérieur de la cité de Montréal est divisé en côtes. Le territoire d’Hochelaga correspond à la Côte Sainte-Marie, et celui de Maisonneuve à la Côte Saint-Martin. Précisons qu’Hochelaga, à l’époque, allait de l’actuelle rue Valois jusqu’à la rue Iberville.

Lire la suite »

Madame Blue

Certains cancers sont presque prévisibles. Celui de notre amie, causé par la cigarette, par exemple. Un des produits essentiels à l’homo oeconomicus. D’autres, plus mystérieux, sont provoqués par la pollution et les dizaines de milliers de produits chimiques que l’on respire chaque jour, affectionnés par les apprentis sorciers du monde moderne.

Lire la suite »