Accueil / Vivre dans Hochelaga / Des premiers engagements concrets pour lutter contre la gentrification dans le quartier

Des premiers engagements concrets pour lutter contre la gentrification dans le quartier

Le comité de suivi des assises sur la gentrification a présenté le 30 octobre dernier ses engagements pour lutter contre les effets négatifs de la gentrification dans Hochelaga-Maisonneuve. Les propositions couvrent autant la décontamination de terrain que les logements sociaux ainsi que l’instauration d’un registre des loyers.

Rappelons que les assisses sur la gentrification, organisées sous l’ancienne administration du maire de l’arrondissement Réal Ménard, s’étaient déroulées le 7 mai 2017 dans Hochelaga-Maisonneuve devant plus d’une centaine de personnes des milieux politique, communautaire et social. Plusieurs propositions avaient été abordées lors de l’événement, mais on attendait toujours de savoir lesquelles de ces propositions seraient réellement mises en place.

Avec cette annonce, le comité de suivi priorise officiellement le développement du logement social et la protection des locataires vulnérables.

Quatre axes d’intervention

Les engagements du comité de suivi se concentrent autour de quatre axes d’intervention :

  • Accélérer l’acquisition des terrains et leur décontamination à des fins d’habitation
  • Obtenir une bonification des programmes de développement des logements sociaux
  • Préserver le parc locatif existant par le biais des programmes de rénovation et les inspections en salubrité
  • Limiter la hausse du prix des loyers par l’instauration d’un registre des loyers québécois

Le comité demande donc à la Ville de Montréal de prévoir des sommes pour l’acquisition et la décontamination des terrains et aux gouvernements de créer de nouveaux programmes d’aide à la rénovation pour protéger les immeubles locatifs existants. Le comité appuie aussi la mesure de la nouvelle administration de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve qui consiste à monter à 20% au lieu de 15% le ratio d’inclusion de logements sociaux sur tous les projets de construction d’habitation.

La mesure la plus audacieuse est sans doute la demande au gouvernement du Québec d’instaurer un registre des loyers afin de protéger les locataires contre les hausses abusives de loyer. Un tel registre est demandé depuis longtemps par plusieurs intervenants du milieu communautaire, toujours sans succès.

Le comité de suivi des assises sur la gentrification est composé de :

  • Pierre Lessard-Blais, maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
  • Éric Alan Caldwell, conseiller du district d’Hochelaga
  • Manon Bouchard, agente de développement pour Bâtir son quartier
  • Marjolaine Boutin-Sweet, députée fédérale d’Hochelaga
  • Guillaume Dostaler, coordonnateur à Entraide Logement Hochelaga-Maisonneuve
  • Alexandre Leduc, député solidaire d’Hochelaga-Maisonneuve
  • Jean-Pierre Racette, directeur général de la SHAPEM
  • Michel Roy, directeur général de La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
  • Martin Saint-Georges, organisateur communautaire au CIUSSS Est de Montréal

A propos Collaborateur spécial

Collaborateur spécial
QH reçoit et publie à l'occasion des textes qui provienent d'organismes et de résidents du quartier. Pour partager vos textes avec nous: info@quartierhochelaga.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.