Accueil / Vivre dans Hochelaga / Le futur centre des loisirs sera construit au parc Hochelaga

Le futur centre des loisirs sera construit au parc Hochelaga

Faisant suite à la séance d’idéation avec les citoyens et les groupes communautaires du quartier qui a eu lieu le 20 juin dernier, le futur centre des loisirs sera localisé au parc Hochelaga, a annoncé Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

La population souhaitait un site situé dans le sud-ouest d’Hochelaga-Maisonneuve et plus central que le parc Raymond-Préfontaine, emplacement initialement choisi pour le centre des loisirs. Le parc Hochelaga semblait faire l’unanimité.

« J’ai demandé si c’était possible à réaliser sans dépasser les coûts prévus. On m’a dit que ce serait un peu plus cher, mais que ce serait faisable », explique Réal Ménard.

Le centre des loisirs coûtera 16 M$. Les fonds proviendront majoritairement de l’Arrondissement et 4 M$, de la Ville de Montréal. Le bâtiment, qui sera terminé en 2021, aura une superficie de 30 000 pi², soit 2 870 m², sur trois étages. Érigé sur un terrain zoné institutionnel dans le parc Hochelaga, il présentera une accessibilité universelle et se conformera aux critères de certification LEED, le système d’évaluation international pour les bâtiments durables.

Ajout d’un gymnase

Le centre, en plus de se munir de quatre salles polyvalentes, de locaux administratifs, d’un café et de vestiaires, possédera, à la demande des citoyens, un gymnase. Cet ajout est particulièrement positif pour les jeunes qui pourront y pratiquer tous les sports souhaités, croit Réal Ménard.

« On espère attirer de 100 à 1000 personnes. C’est un endroit pour tous les citoyens d’Hochelaga », expose M. Ménard.

Réactions de l’opposition

Pierre Lessard-Blais, candidat à la mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, bien que satisfait de la relocalisation du centre des loisirs, soutient que Projet Montréal demande depuis le début que les organismes communautaires soient consultés et que le centre se trouve plus au sud.

Il déplore également la construction d’un nouveau gymnase alors que le parc en comporte déjà un à l’école Hochelaga, inutilisé pour l’instant.

«Pourquoi dépenser quand il y a un gymnase juste à côté qu’on aurait pu décontaminer, agrandir et bonifier», demande le candidat à la mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Selon lui, toutes les options n’ont pas été prises en compte et l’annonce a été faite «à la va-vite».

Réal Ménard rappelle avoir considéré l’école Hochelaga, mais que le projet s’est révélé impossible, car la CSDM souhaitait garder le bâtiment.

Crédit photo: Arrondissement MHM

A propos Daphné Ouimet-Juteau

Daphné Ouimet-Juteau

4 Commentiares

  1. Cette construction aura quel impact sur le parc Hochelaga? Ce parc est déjà très achalandé les jours de beau temps. L’amputer, même d’une partie de sa superficie, rendra l’espace insuffisant. Qu’arrivera-t-il des jets d’eau pour enfants? De la fontaine? Nous avons bien peu d’informations pour prendre position sur un tel projet. Le dessin nous montre un bâtiment somme toute assez banal, dont la façade n’est pas sur la rue mais sur le parc. Il y aurait un mur aveugle sur la rue Davidson? Le projet comporte-t-il un stationnement sous-terrain? Sinon, où les voitures se stationneront-elles? Dans la rue déjà encombrée? Un stationnement sera-t-il aménagé au détriment des espaces verts du parc? La terrasse de la piscine serait démolie? Et la verrière de la piscine qui en fait un endroit chouette, elle sera démolie aussi? Ou aveuglée par le nouveau bâtiment? Tout cela me semble bien improvisé. Si on déplace le projet du site Préfontaine, je pense qu’il faut à nouveau consulter les citoyens puisque le projet n’est plus le même. Enfin, il y a déjà une bibliothèque pour enfants et une piscine sur le lieu. A-t-on évalué l’impact du projet sur la circulation de la rue Davidson, qui donne accès à la rue Notre-Dame? En l’état de l’information disponible, je m’oppose à ce projet. Le quartier a bien besoin d’un tel équipement, mais pas au détriment des espaces verts déjà insuffisants au sud-ouest d’Ontario. Le site idéal serait celui de l’école Hochelaga, fermée et laissée plus ou moins à l’abandon, pourrie de moisissures. Je sais que la CSDM s’oppose, mais la Ville métropole a des moyens de s’imposer! ll faut avoir le courage politique de le faire. Des élections municipales approchent. J’en appelle à notre maire d’arrondissement, M. Ménard, pour que le bon sens prévale! Et je veux des infos complètes avant les élections, sinon mon vote ne lui sera pas acquis. J’en appelle également aux autres candidats à la mairie, à nos députés et aux organismes citoyens pour que la solution de l’école Hochelaga soit retenue malgré l’opposition de la CSDM. Protégeons nos acquis et construisons l’avenir.

  2. Christian Gravel

    J’ai acheté juste en face pourquoi briser ce si beau parc ! La vieille école toute pourrit pourquoi pas le faire la ???? Vraiment je viens de choisir pour qui voter le 5 novembre !!! Vraiment déçu ! En plus l’architecture est affreuse !

  3. Quelle mauvaise idée! Il faut protéger le parc Hochelaga et la belle lumière naturelle diffusée par la verrière de la piscine Pierre-Lorange. Ce projet est un manque total de respect pour les voisins du parc et les gens qui le fréquentent. Pourquoi sacrifier un parc, un espace vert, un petit coin de paradis pour les habitants du quartier. Je suis totalement opposée à ce choix d’emplacement!

  4. Mony Vibescu

    Comment se fait il que le gouvernement ne peut forcer la CSDM a obligé celle ci á traviller avec la ville pour nettoyer le vieux gymnase au lieu de nous priver du parc Hochelaga alors qu’ il est le seul parc au sud d’ Ontario dans Hochelaga Maisonneuve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *