Accueil / Citoyenneté / Jean-François Beaupré : le candidat de la culture

Jean-François Beaupré : le candidat de la culture

Approché par l’Équipe Denis Coderre, Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation d’animation des places publiques (CAPP), a longuement hésité avant de se présenter comme candidat pour le poste de conseiller de ville dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, district Hochelaga. Si pour M. Beaupré « vivre le quartier et le faire vivre » est primordial, il s’est surtout impliqué, depuis 15 ans, au niveau culturel.

« La différence c’est qu’en culture, tout est toujours bien reçu, on n’a jamais ou rarement de critiques », souligne le diplômé en communication publique et en études cinématographiques. Il vante également le côté informel et « sur le terrain » du monde de la culture. Fidèle à cette façon de faire, il refuse d’être un « candidat de poteau ». « Je ne veux pas être un fantôme, je ne veux pas que les gens se disent : c’est lui notre conseiller, je ne savais pas… », soutient Jean-François Beaupré.

C’est sa rencontre avec Denis Coderre et plus précisément sa promesse d’écoute et d’accès au bureau du maire qui a décidé l’homme de 41 ans à se lancer dans l’aventure, mais c’est sa rencontre avec les gens du quartier qui l’a vraiment convaincu de son choix. « J’ai vu la couleur du quartier en faisant du porte-à-porte pour la campagne électorale, ça me drive, j’ai vraiment l’impression de marcher dans la bonne voie », affirme M. Beaupré.

S’il a choisi de faire partie de l’équipe Denis Coderre, c’est parce qu’il n’a pas de doute sur l’issue des élections : le 5 novembre, c’est eux qui siégeront à l’hôtel de ville et le candidat croit fermement qu’Hochelaga doit y être également.

Même s’il reconnait les failles de Denis Coderre, Jean-François Beaupré voit surtout les avancées réalisées dans les quatre dernières années. « Le maire manque de sensibilité à certains moments comme pour de la Formule E, mais c’est un homme humain et courageux dans ses décisions », analyse-t-il.

Ses expériences de travail

Fondateur de la CAPP en 2013, Jean-François Beaupré a également été conseiller en financement privé et en marketing pour des entreprises culturelles de 2010 à 2012, membre de la Table de concertation sur la culture de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, administrateur pour Mercier-Ouest en Fête et membre du Regroupement des tables de concertations culturelles de Montréal.

M. Beaupré considère sa polyvalence comme un atout dans la course au poste de conseiller de ville. « J’ai une vision extérieure et plusieurs cordes à mon arc», résume le quadragénaire. Il avoue tout de même bien connaître le municipal pour avoir travaillé des années avec le milieu, entre autres comme directeur de la CAPP.

Le candidat soutient également pouvoir apporter une sensibilité dans le quartier. Se décrivant comme un humaniste, il rappelle venir du milieu communautaire, « une véritable vocation pour lui ».

 

Les enjeux de la campagne

Jean-François Beaupré énumère avec ambition les enjeux auxquels il souhaite s’attaquer : la famille, le logement, le développement économique, l’investissement de ressources locales et la mobilité. Le culturel et le social, selon ses dires, auront une grande place dans son agenda s’il est élu.

Concrètement, il souhaite l’installation d’habitations qui correspondent aux besoins et à la culture du quartier, tels des logements sociaux, des centres des loisirs, des salles de spectacle et des nouveaux feux de circulation qui laissent plus de temps aux vélos. Il encourage également la continuité d’investissements dans les ressources sociales telles que les centres d’injection supervisée.

Il dénonce également le fait que l’indice de revenu soit le plus bas dans Hochelaga et s’inquiète de la sécurité des enfants dans le quartier. « Hochelaga doit être mieux représenté. Je ne veux juste pas qu’on passe à côté, qu’on manque le train parce qu’on n’était pas là » explique le candidat au poste de conseiller de ville.

La famille et le vivre ensemble sont deux valeurs que Jean-François Beaupré compte mettre de l’avant dans son mandat s’il est élu le 5 novembre. « Depuis que j’ai eu mon fils il y a deux ans, j’ai l’impératif de léguer ce qui est le mieux pour la génération future », conclut-il.

 

Contacts CAPP sous Réal Ménard

La Corporation d’animation des places publiques, dont Jean-François Beaupré est directeur général et fondateur, s’est vue attribuer par l’arrondissement plus de 120 contrats pour la création d’événements dans les quatre dernières années. Les événements tels le Carnaval estival, le Carnaval hivernal, la gestion du Projet d’animation des places publiques, le grand spectacle de la Fête nationale, Vélopousse-Maisonneuve, Les Vendredis gourmands du Marché Maisonneuve, les Jeux plein la rue, Nature plein la rue et les Samedis populaires sont de ceux-là.

A propos Daphné Ouimet-Juteau

Daphné Ouimet-Juteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *