Accueil / Citoyenneté / Jeunesse 375 MTL : deux consultations dans l’arrondissement

Jeunesse 375 MTL : deux consultations dans l’arrondissement

Maude Massicotte, ambassadrice de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour le 375e anniversaire de Montréal, organisera deux consultations publiques, les 2 et 3 mars prochains, dans le cadre de l’évènement Jeunesse 375 MTL.

En plus de son poste d’ambassadrice, Maude est aussi assistante-administrative aux services des enfants pour la fondation pour l’enfance Starlight. La jeune femme siège aussi sur trois conseils d’administration, dont Defphys sans-limite, l’organisme qu’elle a fondé en 2015, qui permet à des jeunes en situation de handicap physique d’effectuer des sorties accompagnées. Maude Massicotte est atteinte de paralysie cérébrale à la suite de complications lors de sa naissance.

Dans le cadre de ces consultations, elle réunira des jeunes âgés de 12 à 30 ans dans le but, entre autres, de dresser un bilan de la stratégie jeunesse montréalaise 2013-2017 de la Ville de Montréal, mais aussi d’entendre ces jeunes. « Mon but c’est de récolter le plus de voix possible, pour pouvoir savoir quels sont les enjeux sur lesquels travailler, qu’est-ce qu’ils aimeraient voir comme changements pour eux à Montréal ? Qu’est-ce qui les rend le plus fiers ? », raconte la jeune femme.

Tous les témoignages amassés seront présentés lors du Sommet jeunesse qui aura lieu les 6 et 7 mai prochains. La première consultation de Maude aura lieu jeudi le 2 mars à la Caserne 18-30, où il y aura également des membres du Groupe de cirque social de la TEVA (transition école vie active), et la deuxième se déroulera le lendemain au Café Graffiti, à 18h30.

Celle qui a aussi fait du soccer adapté pendant 8 ans est motivée. Elle espère aussi pouvoir faire de nouvelles recommandations pour la stratégie jeunesse montréalaise 2018-2021 de la Ville de Montréal. « Je vois mon handicap comme un avantage parce que puisque je suis sensibilisée à la cause, je peux aller chercher l’opinion des personnes marginalisées aussi », conclut-elle.

Crédit photo : Concertation Montréal

 

A propos Raphaëlle Ritchot

Raphaëlle Ritchot
Raphaëlle est étudiante en journalisme à l’UQAM, fraîchement revenue d’un séjour en Suède où elle y a étudié les études du genre. Elle vient de s’installer tout près d’Hochelaga-Maisonneuve, un quartier qu’elle ne peut attendre de mieux connaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.