Accueil / Citoyenneté / #LaQuestiondelaSemaine: la sécurité

#LaQuestiondelaSemaine: la sécurité

Durant la campagne électorale municipale, QuartierHochelaga.com pose «la question de la semaine» (#LQS). Le concept? Une question par semaine aux candidats à la mairie et aux postes de conseillers de ville. 5 questions pour 5 thèmes différents. Cette semaine, nous parlons de sécurité.

Les taux par habitant de crimes contre la propriété et ceux contre la personne du territoire du poste de quartier 23 ont augmenté et sont parmi les plus élevés de la ville, les activités liées à la prostitution affectent certains résidents, et malgré l’ouverture des centres d’injections supervisés, il reste toujours des piqueries en fonction. Une fois votre administration élue, quelles sont les mesures que vous comptez prendre pour diminuer la criminalité et améliorer le sentiment de sécurité des résidents?

Équipe Denis Coderre – Réal Ménard

QuartierHochelaga n’a pas reçu la réponse de candidats de l’équipe Denis Coderre avant les délais impartis en accord avec les équipes de campagne.

Projet Montréal – Éric Alan Caldwell

«L’action policière seule ne peut régler tous les problèmes de criminalité.» — Éric Alan Caldwell

Vivre en sécurité et bénéficier d’une bonne qualité de vie dans nos quartiers est au coeur de notre engagement. Nous souhaitons une plus grande présence policière à pied et à vélo dans nos rues. Par contre, l’action policière seule ne peut régler tous les problèmes de criminalité. Il faut proposer des solutions diversifiées et adaptées à la réalité du terrain en travaillant avec le milieu communautaire et la santé publique. Comme élus, nous aurons un rôle de leader dans ce dossier afin de maximiser l’efficacité des actions et la communication entre les différents intervenants.

Nos engagements sont:

  • Offrir des logements supervisés avec soutien aux clientèles toxicomanes par le biais de notre politique en habitation.

  • Favoriser les entreprises qui œuvrent dans la réinsertion sociale et professionnelle (entre autre via notre politique d’achat local).

  • Via les orientations données à la police, favoriser les patrouilles policières à pied et à vélo pour une plus grande présence dans nos rues.

On néglige trop souvent l’importance de l’aménagement du territoire pour lutter contre la criminalité dans un quartier. Plusieurs études ont démontré qu’il s’agissait d’un élément clé pour réduire le nombre de délits dans un secteur. C’est pourquoi nous nous engageons également à:

  • Améliorer l’éclairage dans nos rues, ruelles et sentiers piétons.

  • Aménager des espaces publics plus accueillants afin d’augmenter leur fréquentation.

  • Mieux entretenir et réparer le mobilier urbain désuet.

 

A propos Arnaud Stopa

Diplômé d’histoire et de journalisme, un océan sépare le quartier qui l’a adopté en 2013 et ses origines. Surnuméraire au journal le Devoir, (vidéo) journaliste pigiste occasionnel, critique de musique métal à ses heures perdues, il souhaite faire connaître Hochelaga et son évolution actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *