Accueil / Élections / Élections 2017 / La question de la semaine / #LaQuestiondelaSemaine: le bilan

#LaQuestiondelaSemaine: le bilan

Durant la campagne électorale municipale, QuartierHochelaga.com pose «la question de la semaine» (#LQS). Le concept? Une question par semaine aux candidats à la mairie et aux postes de conseillers de ville. 5 questions pour 5 thèmes différents. Cette semaine, nous faisons le bilan de la campagne en demandant aux candidats leurs priorités.

Si vous êtes élu, quels sont les projets que vous comptez mettre en œuvre dans les 100 premiers jours et à quoi ressemblera l’an 1 de votre administration dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve?

Équipe Denis Coderre – Réal Ménard

Dans les cent premiers jours suivants mon élection, je souhaite, en autre, que les démarches concernant le programme fonctionnel et technique pour le nouveau Centre de loisirs Hochelaga soient amorcées.

Aussi, le mandat de services professionnels concernant le plan directeur du parc Thomas-Chapais sera octroyé.

Une décision sera communiquée à propos de l’avenir du terrain Lanctic.

Tous les partenaires concernés dans le dossier de L’Assomption Nord seront conviés à une rencontre concernant le règlement de mise en œuvre du programme particulier d’urbanisme du secteur.

Il y aura également eu une première rencontre avec tous les acteurs concernés par le projet de développement résidentiel de l’Ilot Bennett-Letourneux.

Ce sont là quelques-unes des actions concrètes qui auront été posées pour ces dossiers qui seront prioritaires pour mon administration.

Projet Montréal – Pierre Lessard-Blais

Notre équipe est prête à prendre la mairie de Mercier – Hochelaga – Maisonneuve et nous avons un plan clair pour notre première année de mandat. Plusieurs défis nous attendent et nous sommes prêt à les relever.

Au cours des cent premiers jours de notre mandat, nous voulons rapidement dicter nos orientations dans le dossier de la cité logistique pour nous assurer que le dossier n’évolue pas plus rapidement que la position de l’arrondissement. Tout nouveau développement industriel léger dans le secteur devra avoir une forte densité d’emploi et bénéficier à l’économie locale. Nous devons nous assurer que le développement du pôle soit bénéfique pour les quartiers avoisinants en ajoutant, notamment, une zone commercial du côté est. Dans la première année de notre mandat, nous adopterons un projet particulier d’urbanisme pour le secteur qui comprendra le prolongement prévu de Souligny dans l’axe du boulevard l’Assomption et l’aménagement d’un boisé accessible à tous à l’ouest du terrain, près de la rue Vimont.

Dès le début de notre mandat, nous bonifierons le budget réservé à l’horticulture pour rattraper le retard pris par nos prédécesseurs dans la plantation d’arbre sur le domaine public. Ainsi, les fonds seront disponibles le printemps prochain et nous pourrons mettre en marche notre plan de verdissement. En 2015, l’arrondissement comptait 335 arbres à remplacer sur le domaine public, portant le total à 883. Nous désirons nous attaquer à ce retard en en plantant des arbres dans les fosses laissées à l’abandon en priorisant les secteurs où les besoins sont les plus criant et en atteignant enfin nos cibles d’arrosage

Finalement, nous voulons immédiatement mettre en marche notre stratégie de “chemin des écoliers”. Pour ce faire, dans les premiers mois de notre mandat, nous rencontrerons les directions des écoles sur notre territoire pour développer un plan spécifique pour chaque établissement scolaire. Nous nous assuerons aussi que les investissements annoncés dans le programme triennal d’immobilisation en 2016 iront en priorité à la sécurisation de nos écoles. Les besoins sont grands et nous ne pouvons pas attendre plus longtemps pour agir. Au cours de notre première année, nous commencerons à appliquer notre stratégie en sécurisant les corridors scolaires et en installant des traverses piétonnes permanentes et des saillies de trottoirs verdies autour des écoles pour raccourcir le temps de traversée des piétons.

Le 5 novembre prochain, nous espérons pouvoir compter sur votre appui afin de mettre en oeuvre notre plan pour l’arrondissement.

A propos Arnaud Stopa

Diplômé d’histoire et de journalisme, un océan sépare le quartier qui l’a adopté en 2013 et ses origines. Surnuméraire au journal le Devoir, (vidéo) journaliste pigiste occasionnel, critique de musique métal à ses heures perdues, il souhaite faire connaître Hochelaga et son évolution actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *