Accueil / Citoyenneté / Le chalet du parc Lalancette réouvert au public

Le chalet du parc Lalancette réouvert au public

Le nouveau chalet du parc Lalancette a été inauguré, jeudi 4 juin, en présence du maire Réal Ménard et d’une partie de l’association de pétanque Les boules au but.

« Je suis très content d’inaugurer ce nouveau chalet, a dit le maire, car je connais tous les inconvénients que cela a dû être pour les riverains et les utilisateurs, en raison des retards. » La facture s’élève à 2,5 millions de dollars, alors que la mairie avait lancé un appel d’offres initial à 1,4 million en 2012.

Le nouveau chalet a été bâti à neuf, sur l’emprise de l’ancien, après 17 mois de travaux. Il dispose d’un rez-de-chaussée doté de toilettes publiques, de douches et d’un comptoir de prêt d’équipements sportifs.

La mairie a en effet délégué la responsabilité de l’ouverture de cet étage et la gestion du comptoir à l’association La maison à petit pas, qui prêtera aux citoyens du quartier des balles et de l’équipement de baseball, par exemple. « L’horaire d’ouverture [du comptoir et des toilettes] n’est pas encore défini, mais ce sera vraisemblablement du jeudi au dimanche, indique Éric Alan Caldwell, conseiller de ville d’Hochelaga. C’est un service important pour rejoindre les gens qui n’ont pas les moyens de s’équiper. »

À l’étage, c’est une annexe administrative qui occupera les lieux. Deux agents de développement resteront sur place en permanence pour répondre aux besoins des associations qui utilisent le parc. Une petite partie, qui donne sur les terrains, est par contre mise à la disposition de Boules au but. À eux de l’aménager à leur convenance.

Quant aux terrains, le maire est conscient que des ajustements sont à prévoir, comme un aplanissement et un traçage au sol. Des travaux doivent avoir lieu prochainement.

Le maire Réal Ménard à l'intérieur des nouveaux locaux du chalet du parc Lalancette
Le maire Réal Ménard, au centre, et le conseiller d’arrondissement Éric Alan Caldwell, à droite, à l’intérieur des nouveaux locaux du chalet du parc Lalancette

Pataugeoire en attente

Il reste toutefois le bassin d’eau à rénover, à l’arrière du chalet. Alors que des fonds avaient été alloués l’an passé à sa réfection, ils ont été détournés pour un autre projet. Il n’en reste pas moins que 600 000 $ sont sur la table cette année pour un appel d’offres qui sera publié au courant de l’été. « L’objectif est pour l’été 2016, indique le conseiller d’Hochelaga. Il faut comprendre que les pataugeoires avec de l’eau stagnante, ce n’est plus d’actualité. On parle aujourd’hui de jeux d’eau pour les enfants. »

Rêve à Simon

Le parc est aussi dans les plans de l’association Catapulte, qui souhaiterait créer un lien vert entre la station Joliette et la place Simon-Valois. « Le rêve à Simon, c’est une merveilleuse idée, mais comment il va se réaliser, on n’en est pas là », indique Éric Alan Caldwell.

Toutefois, avec le budget résiduel de la réfection des plans d’eau, le conseiller espère pouvoir ouvrir le parc sur l’avenue Valois. Pour l’instant, un portail est soudé à la grille, pour des raisons de sécurité relatives au terrain de baseball en amont. « On va ouvrir l’accès à Valois, car cela rentre dans la phase 3 de la piétonnisation de la place Simon-Valois, dit-il. Mais il faut trouver une solution concernant la sécurité. On va la trouver. »

A propos Arnaud Stopa

Rédacteur en chef. Diplômé d’histoire et de journalisme, un océan sépare le quartier qui l’a adopté en 2013 et ses origines. Surnuméraire au journal le Devoir, (vidéo) journaliste pigiste occasionnel, critique de musique métal à ses heures perdues, il souhaite faire connaître Hochelaga et son évolution actuelle.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Je voulais juste laisser un petit mot en tant que maman qui a le parc Lalancette comme voisin, que ma famille et moi, nous votons pour des jeux d’eau !
    Nous sommes ébahis par les installations du parc Morgan et même, si j’ose dire, extrêmement jaloux !
    Bien hâte à 2016 en espérant que le projet se concrétise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *