Accueil / Citoyenneté / Le PLQ choisit Julien Provencher-Proulx pour le représenter dans Hochelaga-Maisonneuve

Le PLQ choisit Julien Provencher-Proulx pour le représenter dans Hochelaga-Maisonneuve

Le Parti libéral du Québec (PLQ) choisit un jeune candidat de 35 ans, Julien Provencher-Proulx, pour le représenter dans Hochelaga-Maisonneuve, misant sur le renouveau pour gagner une circonscription monopolisée par le Parti québécois depuis 1981.

Le PLQ a dévoilé son candidat lors de son assemblée d’investiture dans le quartier, tenue le 26 juillet dernier. Les quelques dizaines de personnes réunies pour l’assemblée faisaient pâle figure en comparaison aux 250 personnes rassemblées pour l’investiture de Québec solidaire le 12 avril dernier. Rien pour décourager le candidat originaire de la ville de Québec. « Le vrai sondage, c’est le 1er octobre, le jour de l’élection, souligne-t-il. Nous avons beaucoup de travail à faire, mais notre bilan est solide. »

Le détenteur d’une maîtrise en affaires publiques de l’Université Laval affirme que ses valeurs principales sont l’ouverture, l’inclusion, l’équité intergénérationnelle et le développement économique au bénéfice du plus grand nombre. « Pour moi, c’est fondamental que tous, peu importe leur identité, peu importe leur différence, qu’il s’agisse d’origine ethnique, culturelle, linguistique, religieuse, ou encore d’identité sexuelle, que tous sentent qu’ils peuvent participer fièrement et dans le respect à la vie collective et à l’avancement de notre société », explique-t-il.

Enjeux locaux

Au sujet des enjeux locaux concernant la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve, Julien Provencher-Proulx identifie d’entrée de jeux trois défis à relever : l’accès aux soins de santé de proximité, l’accès aux logements dans le contexte de développement du quartier et de gentrification et le développement du transport en commun.

« Hochelaga-Maisonneuve est en développement en ce moment et c’est une bonne chose. Cependant, la gentrification entraîne une rareté du logement abordable pour les gens à plus faibles revenus. Je pense que la question du logement social doit être abordée », dit-il.

L’homme de 35 n’a pas voulu détailler comment sont parti allait relever ces défis, expliquant que des solutions allaient être dévoilées pendant la campagne électorale. Il a tout de même souligné qu’il désirait plus de médecins de famille travaillant dans le quartier. « Nos jeunes familles et nos aînés méritent un meilleur service et une plus grande accessibilité aux soins de santé », dit-il.

Julien Provencher-Proulx. Crédit photo: Catherine Paquette

L’appui des jeunes

Pour le député de la circonscription de LaFontaine depuis 2012, Marc Tanguay, présent lors de l’investiture, Julien Provencher-Proulx pourra causer la surprise grâce aux votes des jeunes. Celui-ci affirme que le référendum de 1995 a causé une fracture générationnelle en faveur du Parti libéral du Québec.

« Ce que représente Julien, c’est le parti qui est arrivé premier auprès de la génération 18-35 ans lors des dernières élections de 2014. Cette fracture générationnelle s’est amplifiée et c’est ce qui fait en sorte qu’il y aura un changement de garde dans Hochelaga-Maisonneuve le 1er octobre », énonce Marc Tanguay.

Julien Provencher-Proulx fait partie d’une nouvelle génération de candidats pour le Parti libéral du Québec, qui compte aussi Antoine Poulin, 20 ans, candidat libéral dans Saint-Jérôme, et présent lors de l’investiture pour appuyer son camarade.

 

A propos Samuel Lamoureux

Samuel Lamoureux
Journaliste, improvisateur à la retraite, Samuel est un passionné de musique électronique, de littérature et de sociologie. Hochelaga-Maisonneuve l'a toujours fasciné par son pôle contre-culturel à Montréal. Rendez-vous au Pizza Piroz pour une discussion sur l'avenir du quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.