Accueil | Dossiers | L’Église Très-Saint-Nom-de-Jésus réouverte au culte: l’orgue reste

L’Église Très-Saint-Nom-de-Jésus réouverte au culte: l’orgue reste

Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus

Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus

Alors qu’on apprenait ce matin dans un article de La Presse que l’archevêque de Montréal considérait l’option de réouvrir l’Église Très-Saint-Nom-de-Jésus à la pratique du culte, des membres du comité de sauvegarde de l’église avaient justement rendez-vous avec des représentants du diocèse en après-midi. La députée d’Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, était de la partie et elle en est sortie “contente et heureuse”. Un travail de quatre années qui aboutit finalement vers quelque chose de concret.

La rencontre a servi avant tout de mise au point entre Mgr Lépine, archevêque de Montréal et les membres du comité de sauvegarde qui poussaient depuis quelque temps pour la conversion de l’église fermée en lieu de diffusion culturel. “La rencontre nous a permis d’ajuster l’information qui circulait des deux côtés”, mentionne madame Poirier. En effet, le comité a reçu la confirmation que l’archevêque réouvrira l’église au culte tout en n’excluant pas une offre culturelle quant à l’utilisation du bâtiment.

La structure de fonctionnement demeure à déterminer – par exemple, l’église sera-t-elle gérée par un conseil d’administration composé d’acteurs de la scène culturelle locale et de paroissiens ou uniquement par un conseil de fabrique selon le modèle plus traditionnel. Cela reste encore à déterminer selon madame Poirier.

Les deux groupes se reparleront dans les prochains jours afin de déterminer une stratégie d’action commune quant à la réouverture de l’église située aux coins des rues Desjardins et Adam.

Questionnée quant à la rumeur comme quoi un groupe de Magog s’était montré intéressé à se procurer l’orgue Casavant que l’on retrouve à l’intérieur de l’église, madame Poirier s’est faite rassurante – l’orgue restera dans l’église. Le quartier garde donc son joyau musical qui, nous l’espérons, résonnera sous peu pour le plaisir de tous.

A propos de Jean-Pierre J. Godbout

Jean-Pierre J. Godbout
Rédacteur en chef de QuartierHochelaga, junky de politique et d’urbanisme, Jean-Pierre prend un plaisir fou à découvrir les belles et bonnes choses qui l’entourent dans le quartier qu’il habite; Hochelaga-Maisonneuve. Franco-ontarien déraciné, il détient un baccalauréat en communication sociale de l’UQTR et travaille actuellement une maîtrise en administration publique. Il œuvre dans le domaine des relations publiques et des communications depuis près de 10 ans au sein d’institutions gouvernementales et communautaires.

Un commentaire

  1. Jean-Luc DOLLAT

    C’est une bonne nouvelle ; tout le contraire de ce qui s’est passé à Abbeville, France, récemment : http://saintjacques-l-oubliee.over-blog.com/

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>