Accueil / Élections / Élections 2015 / La question de la semaine / 10e semaine: la conclusion

10e semaine: la conclusion

BANNIERE V11

Durant la campagne électorale fédérale, QuartierHochelaga.com s’associe avec le groupe Facebook Hochelaga MON quartier, pour poser «La question de la semaine» (#LQS). Le concept? Une question par semaine aux candidats de notre circonscription*. 11 questions pour 11 thèmes différents . Vous êtes invités à vous joindre à la discussion qui se tiendra sur le groupe après chaque publication. Pour cette dernière semaine de campagne, nous avons voulu demander aux candidats les spécificités d’Hochelaga.

Pour la dernier question de la semaine, nous avons demandé aux candidats les priorités pour Hochelaga qu’ils comptaient défendre à Ottawa. le candidat du Bloc québécois, Simon Marchand, estime qu’il faut mettre la priorité sur l’ouverture d’un centre d’injection supervisé. Pour la candidate libérale, il s’agit d’établir des contacts fiables avec les différents paliers de gouvernements et du milieu communautaire pour planifier l’avenir. Quant à la députée sortante néo-démocrate, Marjolaine Boutin-Sweet, il s’agit de revenir sur la décision de Postes Canada d’arrêter de livrer à domicile et d’investir dans le logement social.

À vous de juger.

QUESTION: Selon vous, qu’a de particulier la circonscription d’Hochelaga et comment compteriez-vous représenter ces particularités au niveau fédéral? Quels sont donc les enjeux locaux que vous prioriseriez à Ottawa une fois élu(e)?

ANNE-MARIE SAINT-CERNY
Parti vert du Canada

La candidate du Parti Vert du Canada n’a pas remis sa réponse au moment de publier, nous l’intégrerons une fois reçue.

«Dans le cadre d’un gouvernement minoritaire, le Bloc québécois aura beaucoup de facilité à négocier et à faire des gains concrets pour Hochelaga.» Simon Marchand

SIMON MARCHAND
Bloc québécois

D’abord, je veux que le centre d’injection supervisée qui a obtenu l’aval de Québec et Montréal soit ouvert dans la prochaine année. C’est un sujet qui a été discuté sur cette tribune plus tôt, et je pense qu’il faut impérativement aller de l’avant. Je vais m’assurer qu’Ottawa ne bloque plus l’arrivée du centre.

Dans le cadre d’un gouvernement minoritaire, le Bloc québécois aura beaucoup de facilité à négocier et à faire des gains concrets pour Hochelaga. Je réclamerai l’augmentation des budgets de lutte à l’itinérance et le respect du modèle d’intervention Québécois qui met l’emphase sur la relation d’aide aux individus.

Dans le cadre du prochain budget, nous nous assurerons que les conventions en logement social soient non seulement maintenues mais immédiatement bonifiés d’une enveloppe additionnelle de 400M$.

Je veux agir en partenaire proactif avec les différents paliers de gouvernement et avec le port de Montréal pour que soient complétés les projets de prolongement du boulevard l’Assomption et de raccordement du port à l’autoroute 25. L’effet serait majeur et bénéfique pour la quiétude de plusieurs rues du quartier en réduisant le passage de camions.

 Mais ce qui compte le plus, pour moi, c’est une présence importante et constante dans le quartier avec un bureau de comté accessible qui viendra en aide au plus de personnes possible. Un député, pour aider Hochelaga, doit être présent dans le quartier. J’y vis déjà, mais j’ai aussi l’intention d’y passer le plus de temps possible. Ma présence à Ottawa et dans le reste du Canada se limitera aux votes importants pour le Québec et pour la circonscription. Pas question de faire du tourisme, c’est ici que je peux faire une différence, c’est donc ici que vous me trouverez à partir du 20 octobre! Vous pouvez compter sur moi, et moi je compte sur vous!

Capture d’écran 2015-08-12 à 14.23.06
«Après plus de 20 ans dans l’opposition, je m’engage à ce qu’Hochelaga retrouve une voix forte à Ottawa.» Marwah Rizqy

MARWAH RIZQY 
Parti libéral du Canada

Nous faisons partie d’une communauté forte et fière riche en histoire et tournée vers l’avenir. Berceau industriel du Canada, lieu de rencontre planétaire lors des Jeux Olympiques, plaque tournante du commerce international avec le port, nous sommes aujourd’hui une terre d’accueil pour des milliers d’immigrants à la recherche d’une vie meilleure. Mais notre rôle de carrefour économique, culturel et social vient avec des défis immenses: des transports en commun à pleine capacité, des problèmes environnementaux inquiétants, des logements de plus en plus dispendieux et de la précarité économique.

Si nous sommes élus le 19 octobre, un gouvernement Trudeau investira au cours des 10 prochaines années 125 milliards $ dans les infrastructures, près de deux fois plus que le NPD et les Conservateurs. Ma priorité en tant que députée sera de travailler étroitement avec les élus provinciaux et municipaux, peu importe leur couleur politique, les groupes sociocommunautaires et l’ensemble des citoyens afin d’identifier les besoins prioritaires et m’assurer que le fédéral fasse sa juste part pour bâtir le Hochelaga que nous rêvons pour nos enfants. Je m’engage, avec Justin Trudeau, à nous donner les moyens de nos ambitions.

Mais le meilleur investissement que nous pouvons faire, c’est investir dans les gens, dès maintenant. Nous avons pris au cours de cette campagne des engagements fermes qui feront une différence réelle dans vos vies: création d’une allocation pour enfants bonifiée, hausse du supplément de revenu garanti pour les aînés vulnérables, baisses d’impôts pour plus de 9 familles d’Hochelaga sur 10 et pour les PME. Nous nous engageons à investir dans l’innovation et la formation des travailleurs pour que tous puissent participer à la relance de notre économie. Après plus de 20 ans dans l’opposition, je m’engage à ce qu’Hochelaga retrouve une voix forte à Ottawa. Mais pour ce faire, j’ai besoin de votre appui. 

 

Capture d’écran 2015-08-12 à 14.22.55
«Des milliers de familles d’Hochelaga peinent à joindre les deux bouts. Le NPD a un plan pour lutter contre l’endettement des ménages et pour rendre la vie plus abordable» Marjolaine Boutin-Sweet

MARJOLAINE BOUTIN-SWEET 
Nouveau Parti démocratique

Hochelaga est une circonscription progressiste qui bouge et où l’imagination bouillonne. Les grands enjeux de justice sociale, d’amélioration de la qualité de vie et de protection de l’environnement sont au premier rang de nos préoccupations.

Lors de mon premier discours en 2011, j’ai dénoncé l’ingérence du gouvernement conservateur dans le conflit de travail qui opposait Postes Canada et ses employés en lock-out. Depuis 2013, les néo-démocrates s’opposent à la fin de la livraison du courrier. J’ai aussi déposé à la Chambre des communes une pétition signée par 5 000 citoyen-ne-s d’Hochelaga. Un gouvernement du NPD rétablira la livraison du courrier à domicile.

Des milliers de familles d’Hochelaga peinent à joindre les deux bouts. Le NPD a un plan pour lutter contre l’endettement des ménages et pour rendre la vie plus abordable. Nous allons également bonifier le Supplément de revenu garanti pour sortir 200 000 aînés de la pauvreté.

À titre de porte-parole néo-démocrate pour le logement, je suis fière de notre programme, qui propose :

  • le maintien du financement des subventions au loyer et des ententes d’exploitation, dont l’échéance menace 3 000 familles d’Hochelaga;
  • l’amélioration du rendement énergétique de plus de 50 000 maisons et immeubles à logements;
  • la cession de terrains fédéraux pour la construction de logements abordables et communautaires;
  • d’utiliser les milliards $ de surplus annuels de la SCHL pour soutenir le logement social;
  • d’offrir des incitatifs pour construire au moins 10 000 nouveaux logements sociaux et locatifs.

Il ne manque au NPD que 35 sièges pour défaire et remplacer Stephen Harper. Un gouvernement progressiste est à portée de main pour la première fois de l’histoire canadienne.

Je veux poursuivre le travail commencé et continuer à défendre les gens d’Hochelaga. C’est tout le sens de mon engagement en politique, fondé sur des valeurs de justice sociale et de coopération.

 

* Les candidats du BLOC, NPD, PCC, PLC, et PVC sont invités à participer. Au moment de publier, nous n’avons pas pu rejoindre le candidat du Parti conservateur du Canada.

A propos Arnaud Stopa

Diplômé d’histoire et de journalisme, un océan sépare le quartier qui l’a adopté en 2013 et ses origines. Surnuméraire au journal le Devoir, (vidéo) journaliste pigiste occasionnel, critique de musique métal à ses heures perdues, il souhaite faire connaître Hochelaga et son évolution actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.