Accueil / Consommer local / Un projet pour contrer les déserts alimentaires

Un projet pour contrer les déserts alimentaires

Lors de la séance d’information publique du 8 octobre dernier à propos de la démarche de revitalisation urbaine intégrée de la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve, Blaise Rémillard, coordonnateur à la Table, est venu présenter un projet de solution aux déserts alimentaires dans Hochelaga-Maisonneuve.

Qu’est-ce qu’un désert alimentaire ? On utilise généralement cette expression pour désigner une zone où les commerces alimentaires de proximité sont rares, voire inexistants.

Parmi les solutions possibles pour contrer ces déserts, la Table veut s’inspirer des Fruixi Centre-Sud et Fruixi Rosemont – ces vélos-fruiteries ambulants –, la création de nouveaux marchés publics ou de fruiteries communautaires.

Le projet en est présentement à la création de comité citoyens et à la collecte de données. L’implantation d’une solution est prévue pour l’été prochain.

Un financement de 225 000 $

Un peu plus tôt cette année, la Table de quartier a tenu des rencontres-discussions sur le sujet et le projet s’est vu octroyer le financement et le soutien de la Direction de la santé publique de Montréal.

« Cet appui financier s’élève à 45 000 $ par année sur cinq ans et servira à embaucher un chargé de projet et à tenir quelques activités pour soutenir les démarches de réflexion et de mobilisation entourant le projet », indique Blaise Rémillard, qui sera également le chargé de projet en question.

Pour être financé par la Direction de la santé publique, un projet doit cibler les populations vulnérables, établir des partenariats avec des agriculteurs locaux (incluant les agriculteurs urbains), impliquer la communauté dans sa démarche et assurer sa propre pérennité.

Un projet qui ne date pas d’hier

Le projet proposé par la table ne date pas d’hier. Il est né des Opérations populaires d’aménagement, en 2012, et du constat de l’absence de commerce alimentaire de proximité dans les zones sud-ouest et nord-est du quartier, c’est-à-dire aux abords de la rue Sainte-Catherine, à l’ouest de Pie-IX, et autour de la rue Hochelaga, à l’est de Pie-IX.

En 2013, une cinquantaine d’organismes du quartier se sont également réunis lors de la Journée de réflexion en alimentation d’Hochelaga-Maisonneuve pour discuter du problème de l’accès à des aliments frais et abordables dans les zones identifiées et de la précarité alimentaire chez certaines personnes à risque.

Pour plus d’informations sur le projet de solutions aux déserts alimentaires, contactez Blaise Rémillard : 514 523-5395 poste 207 ou sainealimentation@cdlchm.qc.ca.

A propos Mathieu Bouchard

Mathieu Bouchard
Résident du quartier depuis 2010, Mathieu a étudié les lettres et la création littéraire à l'UQAM. Curieux, il s'intéresse à tout, mais surtout à ce qui est local, à tout ce qui se trouve à l'échelle communautaire, que ce soit l'économie, la politique ou l'éducation. Ce qui le passionne ? Tout ce qui est hors norme, ce qui redéfinit les limites, ce qui change les perspectives. Il souhaite mettre sa plume au service de QuartierHochelaga.com , tant pour couvrir les actualités de l'arrondissement que pour faire découvrir à ses lecteurs des sujets qui le touchent .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.