Accueil / Vivre dans Hochelaga / QS soutient le projet d’écoparc industriel pour le secteur Assomption Sud

QS soutient le projet d’écoparc industriel pour le secteur Assomption Sud

En plein cœur de la campagne électorale provinciale, QuartierHochelaga.com publie les positions des principaux partis politiques sur le développement du secteur Assomption Sud. La publication de ce texte ne constitue d’aucune manière un appui de la part de notre équipe éditoriale. (2/4) Québec solidaire.

OPINION – Québec solidaire (QS) a suivi de près l’évolution de ce dossier depuis le début, alors que l’administration municipale précédente prévoyait faire de ce secteur une « Cité de la logistique ». Assez tôt, des citoyens et citoyennes se sont inquiétés des répercussions de la hausse du camionnage et du bruit des activités industrielles qui découlerait de ce projet. Une consultation publique est alors réclamée. Le groupe citoyen « 5000 signatures pour MHM » avait alors reçu l’appui de l’association de Québec solidaire Hochelaga-Maisonneuve.

La position que QS rend publique aujourd’hui s’articule autour de 4 axes :

1) Soutenir la vision du nouvel éco-parc industriel

La nouvelle administration municipale a dévoilé cet été sa vision d’un éco-parc industriel dans l’Assomption-Sud, secteur rebaptisé Grande Prairie.

« La vision de la nouvelle administration municipale met de l’avant l’importance de la mobilité en matière de transports collectifs et actifs. Elle donne aussi une place importante aux commerces de proximité et aux espaces verts. Elle souhaite développer le lien urbain afin de désenclaver les différents quartiers isolés à l’intérieur des limites actuelles du projet d’éco-parc. Elle s’engage également dans la lutte contre les ilots de chaleur et le bruit et vibrations dans les zones habitées près de l’éco-parc. Nous pensons qu’il y a là une vision de ce que devrait être le développement économique au 21e siècle. C’est pourquoi nous soutenons la vision d’un éco-parc », a déclare Alexandre Leduc.

Dans l’objectif de désenclaver les différents quartiers, le candidat émet le souhait que la question de la revitalisation de la rue Sainte-Catherine fasse partie des échanges autour de ce projet.

Alexandre Leduc, candidat de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve, Renard Frak et Carole Laberge dans le boisé Steinberg. Crédit photo: Pierre Alarie. 

2) Encourager la poursuite de la mobilisation citoyenne

Pour s’assurer que cette vision se réalise, la candidate et le candidat s’engagent à continuer de suivre le dossier et à soutenir la mobilisation citoyenne.

« Une fois élus, nous continuerons à travailler avec les élu-es et intervenant-es des différents paliers, ainsi que les groupes citoyens de nos quartiers pour défendre cette vision », a insisté Marlène Lessard.

C’est pour cette raison que les deux candidats encouragent les citoyens et citoyennes à participer en grand nombre à la consultation prévue par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) dans les prochains mois.

3) Réaliser l’indépendance pour négocier d’égal à égal avec les entreprises de juridiction fédérale

Les chemins de fer Canadien National (CN) et le Port de Montréal sont deux entités qui évoluent sous juridiction fédérale. Étant des compagnies de très grandes tailles qui évoluent dans une plus grande juridiction, il n’est pas facile pour un mouvement citoyen ou un arrondissement de négocier d’égal à égal. Québec solidaire croit qu’en réalisant l’indépendance du Québec, nous aurons l’occasion de revoir le cadre législatif, notamment en environnement, en développement régional et pour décentraliser les pouvoirs vers les municipalités. Ainsi, il sera plus aisé de mettre en pratique une logique de bon voisinage.

4) Écarter le viaduc Sainte-Catherine-Notre-Dame et réclamer une étude sur le tracé Souligny

Le Port de Montréal prévoit toujours construire le viaduc près de l’intersection Sainte-Catherine et Notre-Dame. « Nous nous opposons fortement à ce que le viaduc soit installé à cet emplacement. Il créerait d’importants inconvénients en matière de bruit et d’achalandage », expliquent les deux candidats.

Au-delà du dossier du viaduc, le reste du tracé Souligny n’est pas sans risque en matière de bruit et de dérangement. Un gouvernement solidaire mandatera le Ministère des Transports afin qu’il fasse une étude de toutes les options envisageables concernant ce tracé et qu’il rende publics les résultats de cette étude lors d’assemblées dans le quartier.

Un gouvernement solidaire s’engage à ne pas retenir l’option que le tracé Souligny passe près des résidences du secteur Viauville et du centre de soins prolongés Grace Dart. Un gouvernement solidaire écartera également tout projet pouvant mener à la reconsidération de l’autoroute Notre-Dame.

Un texte de Québec solidaire

A propos Collaborateur spécial

Collaborateur spécial
QH reçoit et publie à l'occasion des textes qui provienent d'organismes et de résidents du quartier. Pour partager vos textes avec nous: info@quartierhochelaga.com

Un commentaire

  1. Il y a une erreur d’identification à la photo. C’est moi, Renard frak , au centre de la photo. C’est Pierre Alarie le photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.