Accueil / Citoyenneté / Québec solidaire conquiert Hochelaga-Maisonneuve

Québec solidaire conquiert Hochelaga-Maisonneuve

Québec solidaire (QS) sort gagnant à plusieurs égards de la soirée électorale du 1er octobre, alors que le nouveau député d’Hochelaga-Maisonneuve Alexandre Leduc siégera à l’Assemblée nationale avec neuf collègues, dont sept nouveaux.

Un an après que Projet Montréal eut raflé tous les postes dans Hochelaga-Maisonneuve aux élections municipales, il semble que les citoyens du quartier aient définitivement tourné le dos aux forces nationalistes traditionnelles pour embrasser les forces de gauches plus « modernes », plus vertes et plus branchées sur les réseaux sociaux.

En effet, la députée sortante Carole Poirier, pourtant encore populaire dans le quartier et respectée par le milieu communautaire, n’a pu garder la circonscription possédée par le Parti Québécois (PQ) depuis 1981. Il s’agit avant tout d’une déconfiture pour le PQ qui a historiquement toujours maintenu, sauf en 2014, une avance de plus de 6000 voix sur leur adversaire dans cette circonscription.

Au moment d’écrire ces lignes, Alexandre Leduc récoltait 48,7 % des voix dans Hochelaga-Maisonneuve, devant Carole Poirier du PQ avec 24 %.

« Je veux remercier les électeurs et les électrices d’Hochelaga-Maisonneuve. Les gens de mon quartier peuvent être certains que je vais être le député de tout le monde. Ça fait longtemps que je me prépare à ce moment. Je serai sur le terrain pour porter leurs préoccupations », dit Alexandre Leduc dans son discours devant les centaines de militants réunis à l’Olympia.

Alexandre Leduc pense aussi qu’il a montré comment faire de la politique autrement. Selon lui, la campagne de QS a fait rêver les gens. Toutefois, la Coalition Avenir Québec (CAQ) au pouvoir représentera tout un défi. Rien pour décourager le jeune député. « Ce qui est certain, c’est que le gouvernement Legault ne fera pas de cadeaux aux travailleurs et aux travailleuses. Quand le gouvernement ne fera rien pour améliorer les salaires, nous on sera là » dit-il en référence à sa promesse d’augmenter le salaire minimum à 15 $ de l’heure.

Le député réélu dans Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, a répété le même message. « Le monde ordinaire va prendre le pouvoir à Québec. Nous allons tenir tête à l’establishment! » lance-t-il à la foule en liesse.

100 premiers jours

Le nouveau député d’Hochelaga-Maisonneuve a beaucoup de défis sur la planche. Dans les 100 premiers jours de son mandat, celui-ci affirmé vouloir aller de l’avant avec plusieurs de ses propositions. Tout d’abord, le candidat veut créer un budget participatif avec au moins 40% de son budget discrétionnaire de député. Un budget participatif est essentiellement l’idée de redonner aux citoyens le pouvoir de décider eux-mêmes comment sera dépensé l’argent public. L’année dernière, le député de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, a ainsi soumis 30 000 $ de son budget de député aux votes des citoyens. « Dans les prochaines semaines avec l’équipe, ça va être un des dossiers qu’on va préparer », explique-t-il en entrevue avec Q-H après son discours.

Une autre promesse qu’Alexandre Leduc veut compléter rapidement est la mise en place des CLSC ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Selon l’ancien syndicaliste, il s’agit de la meilleure solution pour améliorer l’accessibilité aux soins de santé. Toutefois, cette promesse sera difficile à réaliser dans l’opposition. « Si on ne prenait pas le pouvoir, ma promesse était de pousser pour un projet pilote. Dans les prochaines semaines, on va aller voir ce qui se fait ailleurs comme initiative similaire. On va bâtir un projet ensemble et commencer à aller cogner à la porte du ministère de la Santé », énonce-t-il.

Le député mettra également de la pression dans les dossiers de construction de logements sociaux, de la hausse du salaire minimum à 15 $ de l’heure, et de l’instauration d’une assurance dentaire publique et universelle

Nouvelle démographie

On pourrait dire que cette victoire de QS n’est pas étrangère aux changements dans la démographie d’Hochelaga-Maisonneuve. Selon les statistiques du recensement de 2016, et dont nous avons recueilli les principales conclusions dans cet article, la population d’Hochelaga-Maisonneuve est plus jeune et plus pauvre que le reste du Québec. L’âge médian y est de 35 ans, comparé à 42 ans pour le Québec et à Montréal, et c’est dans Hochelaga-Maisonneuve que l’on compte le plus grand nombre de familles gagnant un revenu annuel de moins de 40 000 $.

Les promesses de Québec solidaire de baisser le prix du transport en commun et de construire 1000 logements sociaux de plus ont probablement résonné dans le quartier où la population prend plus le transport en commun que la moyenne et où elle vit majoritairement seule. Hochelaga-Maisonneuve possède également de grandes similarités avec les circonscriptions de Taschereau et de Jean-Lesage, à Québec, deux territoires où Québec solidaire a fait beaucoup de gains.

Crédit photo: Arnaud Stopa

 

A propos Samuel Lamoureux

Samuel Lamoureux
Journaliste, improvisateur à la retraite, Samuel est un passionné de musique électronique, de littérature et de sociologie. Hochelaga-Maisonneuve l'a toujours fasciné par son pôle contre-culturel à Montréal. Rendez-vous au Pizza Piroz pour une discussion sur l'avenir du quartier.

Un commentaire

  1. Pierre Langlois

    On apprend dans certains médias que la petite racaille anarchiste vient de reprendre du service (le jour même des élections). On a hâte d’avoir les réactions du nouveau député.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.