Accueil / Citoyenneté / Question QH aux candidats: Environnement et développement durable

Question QH aux candidats: Environnement et développement durable

Dans le cadre des élections municipales 2013, QuartierHochelaga partage avec les principaux partis une question déterminée à l’aide de la collaboration de nos lecteurs et de nos collaborateurs. Cette semaine, la thématique de la question est « Environnement & espaces verts ». Les réponses sont publiées telles que reçues. L’ordre des réponses est déterminé au hasard.

N’oubliez pas de vous rendre jusqu’en bas de page afin d’écouter les réponses des citoyens recueillis par Clément Baudet.

Question : Quelles sont vos trois (3) principales idées maîtresses liées à l’environnement et au développement durable que compte initier et compléter dans ce nouveau mandat votre parti s’il est élu à la tête de l’arrondissement?

images-3Réal Ménard, candidat à la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Coalition Montréal Marcel Côté:  Avec mon équipe de la Coalition, nous nous engageons fermement à favoriser l’émergence d’une ville plus verte axée sur le développement durable, à améliorer la gestion écologique de nos matières résiduelles et à intégrer le développement durable au cœur de nos pratiques d’aménagement urbain. Dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ces engagements se déclinent par les projets suivants:

La réalisation de 16 ruelles vertes. Déjà, l’arrondissement a collaboré avec divers organismes du quartier dont les éco-quartiers pour favoriser l’implantation d’une trentaine de ruelles vertes. Nous croyons aussi qu’il faut prendre des mesures pour encourager les citoyens qui le désirent à verdir et entretenir davantage leur quartier via la poursuite du concours Embellissons MHM.

Implanter progressivement la collecte des résidus alimentaires. L’enfouissement des déchets étant devenu problématique, nous devons faire en sorte que les citoyens soient sensibilisés à la nécessité du compostage des résidus alimentaires. En instaurant progressivement la collecte de ces résidus, nous contribuons à régler le problème de l’enfouissement des déchets tout en valorisant la réutilisation des résidus alimentaires, notamment par le compostage. C’est pourquoi un premier projet pilote de compostage sera implanté dès notre élection.

Travailler à l’implantation et à la réalisation de quartiers verts. Implanter un quartier vert implique des mesures simples et concrètes telles qu’augmenter la superficie des aires de jeu dans les parcs, limiter le camionnage en transit sur certaines rues, et le verdissement des rues par l’ajout d’arbres et de végétations. Les initiatives prises jusqu’à maintenant ont été bénéfiques et nous désirons poursuivre dans la même voie pour les années à venir.

projet_montreal_logoPierre Lessard-Blais, candidat à la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Projet Montréal: Le verdissement, l’implantation d’un programme d’aide aux initiatives citoyennes et l’amélioration des infrastructures pour les transports actifs sont trois idées maîtresses pour assurer que nos quartiers se développent durablement et offrent une meilleure qualité de vie.

Des avancées de trottoir créées dans le quartier, trop peu ont été verdies. Nous voulons pallier à cette lacune, notamment sur Ontario, où le manque de verdure est criant. De plus, le remplacement des arbres morts et malades doit être systématique. Enfin, il est impératif de réaliser un plus grand nombre de ruelles vertes. Dans Rosemont, on a implanté deux fois plus de ruelles vertes qu’ici. Nous pouvons faire mieux.

La réussite de plusieurs initiatives vertes requièrent une forte participation citoyenne. Pour nourrir et entretenir cette implication des résidents, notre équipe veut implanter un programme d’encouragement qui permettrait, par exemple, la co-gestion de certains parcs, afin que les citoyens puissent prendre part à leur aménagement, leur animation et leur entretien. Ainsi, nos parcs seraient plus agréables et plus propres et leur aménagement plus cohérent avec nos besoins.

Nous souhaitons aussi miser sur les transports actifs en augmentant le nombre de pistes cyclables et le nombre de supports à vélos. De plus, la piste cyclable Notre-Dame est dangereuse, particulièrement la nuit, et doit être sécurisée. Finalement, l’humanisation des viaducs à la limite ouest du quartier doit être priorisée. Leur verdissement, la création de murales et un éclairage convenable permettront aux piétons de se sentir plus en sécurité et d’être fiers d’entrer dans notre quartier.

logoMikael St-Pierre, candidat dans le district Hochelaga, Groupe Mélanie Joly: Le développement durable, ce n’est pas seulement l’environnement, c’est également s’assurer que la future génération hochelagaise ait accès à un niveau de vie équivalent, si ce n’est supérieur, à notre niveau actuel. Dans cette optique, il est impératif d’investir dans nos résidences. Près de 30% des logements locatifs du quartier ont besoin d’entretien mineur ou majeur. Il est donc nécessaire de travailler de concert avec les propriétaires afin de créer des incitatifs à la rénovation sans hausses déraisonnables des loyers. 

C’est également de s’assurer d’une bonne qualité de l’air pour les Hochelagaises et Hochelagais;  je m’engage à verdir le district par plusieurs mesures. D’ici quatre ans, 10 000 arbres seront plantés dans Hochelaga. Également, je m’engage à ce qu’il y ait une augmentation du nombre de ruelles vertes dans le quartier. Les ruelles vertes, en plus de redonner un espace souvent sous-utilisé (et peu sécuritaire) aux riverains de la ruelle, deviennent de véritables poumons dans la ville, diminuant les îlots de chaleurs et contribuant à la biodiversité. 

Finalement, pourquoi ne pas concrétiser mes engagements durables par l’agriculture urbaine. Hochelaga regroupe présentement une quinzaine d’initiatives en agricultures et jardins communautaires. Et si on intégrait encore plus la culture productive à Hochelaga? En travaillant avec des organismes alimentaires locaux, j’aimerais que tous puissent avoir accès à des légumes et des fruits frais et locaux. Pourquoi ne pas imaginer une coulée verte et productive entre le jardin du Marché Maisonneuve et le parc Lalancette? Manger Hochelaga, c’est possible!

coderreDaniel Poulin, candidat à la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Équipe Denis Coderre: D’abord, assurer le financement pour augmenter la superficie et le nombre de parcs à Montréal et sur l’île de Montréal ainsi que pour augmenter le patrimoine arboricole; pour ce faire, les fonds de 36 millions $ sur trois ans (12 millions par an), prévus au PTI, seront maintenus pour la protection des milieux naturels.

Ensuite, améliorer la situation des ruisseaux et ouvrir des fenêtres sur le fleuve, notamment pour l’accès à l’eau.
Notre plus belle fenêtre sur l’eau: le Vieux-Port de Montréal. Projet de récupérer les terrains et berges du Vieux-Port pour les redonner aux Montréalais. 

Également, mettre en œuvre le concept des promenades urbaines.

Nous allons réaliser la promenade entre le mont Royal et le fleuve (Vieux-Port) et étendre ce concept de promenades urbaines aux arrondissements. Nous voulons une ville qui se marche mais aussi une ville connectée. Donc, mettre au point une foule de trajets (trajets verts, trajets historiques), reliés par une signature commune et distinctive, qui mettront l’accent sur le patrimoine historique de Montréal. Le tout pourra être relié avec une application pour téléphones ou tablettes (concept de ville intelligente).
 
Et enfin, nous allons rendre obligatoire à l’ensemble de la ville l’insertion des murs végétaux et des toits verts (ou toits blancs) dans tout nouveau projet résidentiel, commercial ou industriel d’envergure ou lors de rénovations.
 
L’environnement et le développement durable font partie des enjeux primordiaux de la plateforme électorale de l’Équipe Denis Coderre.

Vox pop ! Clément Baudet est allé à votre rencontre pour découvrir vos suggestions quant aux espaces verts et au développement durable dans Hochelaga-Maisonneuve.

A propos Jean-Pierre J. Godbout

Jean-Pierre J. Godbout
Président du conseil d'administration de QuartierHochelaga coop de solidarité et ancien rédacteur en chef de QH, Jean-Pierre prend un plaisir fou à découvrir les belles et bonnes choses qui l’entourent dans le quartier qu’il habite; Hochelaga-Maisonneuve. Franco-ontarien déraciné, il détient un baccalauréat en communication sociale de l’UQTR et travaille actuellement une maîtrise en administration publique. Il œuvre dans le domaine des relations publiques et des communications depuis près de 10 ans au sein d’institutions gouvernementales et communautaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *