Accueil / Vivre dans Hochelaga / Réal Ménard : « C’est devenu un référendum sur la personnalité de Denis Coderre »

Réal Ménard : « C’est devenu un référendum sur la personnalité de Denis Coderre »

Réal Ménard s’est exprimé pour la première fois lundi midi à la suite de sa défaite contre Pierre Lessard-Blais pour le poste de maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Le maire sortant a souligné le bon travail de son administration tout en reconnaissant que Projet Montréal avait été très habile en imposant un référendum sur la personnalité du maire de Montréal sortant, Denis Coderre.

Réal Ménard, qui est en politique depuis 25 ans dans Hochelaga-Maisonneuve, au niveau fédéral puis municipal, a salué la victoire de son adversaire. « Je l’ai appelé pour le féliciter, il était très correct. Il n’a pas mené une campagne sale, c’était dans les règles », explique-t-il.

L’homme de 55 ans déclare être triste, mais pas amer. « J’ai beaucoup aimé mon métier, j’ai été au service des gens d’ici pendant 25 ans, mais je comprends que j’ai été associé à l’administration et à la personnalité de Denis Coderre », dit-il

Réal Ménard ne pense pas se représenter en politique municipale un jour, mais assure vouloir s’impliquer dans diverses causes comme la lutte pour la pauvreté ou le droit des gais.

Changement de génération

Le maire sortant Réal Ménard reconnait également que son message a pu moins bien passer auprès des jeunes générations. Les moyens de rejoindre les électeurs ont aussi beaucoup changé depuis son entrée en politique au début des années 90.

« On avait des bons scores dans notre pointage, nous étions à 48 %, mais je reconnais que le pointage par téléphone n’est plus le meilleur moyen pour rejoindre les jeunes », explique-t-il. Il y a effectivement un changement de génération à la mairie alors que Pierre Lessard-Blais est dans le début de la trentaine.

Irréversibilité

La passation de pouvoir se déroulera paisiblement, assure l’Équipe Denis Coderre. Sur les deux grands projets d’urbanisme de Réal Ménard, la rénovation de la bibliothèque Maisonneuve et la création d’un centre communautaire, seul le deuxième pourrait être en danger. En effet, le conseiller du district d’Hochelaga Eric Alan Caldwell, s’est déjà opposé publiquement à l’emplacement de ce projet. Celui-ci voulait plutôt construire ce centre dans l’école Hochelaga. Réal Ménard espère toutefois que ces deux grands projets vont bel et bien voir le jour.

« Je ne regrette pas de m’être joint à Denis Coderre. Son bilan est excellent, les gens ont plutôt voté contre son style », souligne-t-il.

Crédit photo: Samuel Lamoureux

A propos Samuel Lamoureux

Samuel Lamoureux

Journaliste, improvisateur à la retraite, Samuel est un passionné de musique électronique, de littérature et de sociologie. Hochelaga-Maisonneuve l’a toujours fasciné par son pôle contre-culturel à Montréal. Rendez-vous au Pizza Piroz pour une discussion sur l’avenir du quartier.

Un commentaire

  1. Pierre Langlois

    Grosse perte. Pour moi le maire Ménard est celui qui a tenu tête aux révolutionnaires en culottes courtes et autres Che Guevara d’opérette qui voudraient prendre le quartier en otage. En cela il fut un rassembleur. Quel contraste avec d’autres politicien(ne)s qui n’hésitent pas à tomber dans la facilité en exploitant les clivages sociaux pour se faire du capital politique. Ils et elles démontrent en cela que la démagogie n’est pas l’apanage de la droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *