Accueil / Culture / Révèle la relève : Benoit Paradis Trio et Olivier Bélisle

Révèle la relève : Benoit Paradis Trio et Olivier Bélisle

Benoit Paradis Trio (Crédit: Sara A Tremblay)
Benoit Paradis Trio (Photo: Sara A Tremblay)

Benoit Paradis Trio et Olivier Bélisle ont performé en plateau double le 6 décembre dernier au cabaret de la maison de la culture Maisonneuve lors de la dernière soirée de la programmation d’automne de la série Révèle la relève, une coproduction des Francouvertes et de la maison de la culture.

« Ce sont des gens qui travaillent bien et qui font la promotion de la relève et de l’art émergent, des artistes qui n’ont pas encore de tribune à la radio, sur Internet ou dans les journaux. C’est bon pour nous, pour notre crédibilité, de jouer ici », a affirmé Benoit Paradis en parlant des organisateurs du spectacle.

« Je me sens privilégié, c’est sûr et certain. Rien que le fait d’avoir été pris en demi-finale, ça m’a donné quelques contrats de spectacles : à Saint-Siméon l’été dernier, au parc La Fontaine et à Tadoussac », a déclaré Olivier Bélisle au sujet de la visibilité que lui ont apportée Les Francouvertes. « Ça apporte plein de choses. Ce soir, des gens qui viennent voir Benoit Paradis ne m’ont encore jamais vu. »

Benoit Paradis est monté pour la première fois sur la scène de la maison de la culture en tant que « chanteur de tounes ». Dans le passé, il y a accompagné Bernard Adamus au trombone et a fait partie du spectacle Solitudes, présentant des textes mis en scène par son ami Fabien Fauteux.

« J’ai étudié la musique classique et je me suis tanné, alors j’ai fait du théâtre. Après, j’ai travaillé en théâtre et je me suis ennuyé de la musique », a-t-il confié en parlant de son parcours musical. « Je me suis mis à écrire mes chansons. Je n’étais pas sûr, mais finalement, ne pas être sûr, des fois, ça marche. »

Se qualifiant de clown, Benoit Paradis a décrit son univers comme étant empreint d’autodérision. « Je parle en général de ce dont je ne suis pas fier d’être pour mieux dealer avec. Je fais des tounes déprimantes et déprimées, mais c’est drôle » a-t-il expliqué en mentionnant que ce sont ses deux années passées à jouer avec Dany Placard qui lui ont donné envie d’écrire des chansons.

Assurant la première moitié du spectacle en s’accompagnant à la guitare, Olivier Bélisle s’est quant à lui entouré des musiciens avec lesquels il joue depuis 14 ans.

Olivier Belisle
Olivier Belisle

Ancien étudiant en guitare du Collège Lionel-Groulx, Olivier Bélisle a affirmé avoir été influencé par Fred Fortin, Richard Desjardins et Bob Dylan, qui ont été « un gros plus » dans sa vie. Il a dit s’inspirer des événements de la vie quotidienne en abordant souvent le thème de l’amour de façon humoristique.

Olivier Bélisle devrait publier un album au printemps 2014 et le Benoit Paradis Trio sera en spectacle le 14 janvier prochain au Théâtre Outremont.

Rendez-vous sur Facebook afin de vous tenir au courant de la programmation de la Maison de la culture Maisonneuve et puis aimez la page afin de participer au concours « J’aime ma maison de la culture et ma bibliothèque », organisé par l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Benoit Paradis Trio – Site Web

Olivier Bélisle – Bandcamp 

 

A propos Leïla Jolin-Dahel

Leïla Jolin-Dahel
Bachelière en musique, ancienne étudiante de lettres et présentement à l'UQÀM en communication, Leïla se passionne pour la culture en général, qu'elle soit musicale, cinématographique, artistique, théâtrale ou littéraire. Elle se joint à QuartierHochelaga pour faire découvrir les bijoux culturels de son quartier d'adoption depuis à peine deux ans, qu'elle appelle affectueusement son Sweet Home Hochelaga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.