Accueil / Culture / Tour d’horizon de la saison estivale du Jardin botanique

Tour d’horizon de la saison estivale du Jardin botanique

La saison estivale 2018 du Jardin botanique promet une belle diversité d’activités à ses visiteurs : la deuxième édition du Rendez-vous horticole, la résidence de Biquette Montréal et ses matinées bergères, le festival Les arts s’invitent ainsi que de nombreuses conférences et expositions. Rencontre avec les organisateurs pour un tour d’horizon de la saison estivale.

Le Rendez-vous horticole – avec Marie-Claude Limoges, chef de la division Horticulture

Souhaitons la bienvenue à la 21ème édition du Rendez-vous horticole du 25 au 27 mai au Jardin botanique. Cette année, le thème « Jardin pour pollinisateurs » vise à sensibiliser et former les visiteurs sur l’importance d’aménager son jardin d’une manière à accueillir et nourrir les pollinisateurs (papillons, syrphes, abeilles, etc.). Cette démarche s’inscrit au croisement de deux tendances actuelles : le développement de l’agriculture urbaine et la disparition des espèces pollinisatrices sur la terre. En effet, encourager la reproduction des pollinisateurs grâce à de petits ajustement dans notre agriculture urbaine est un petit geste qui répond à une problématique inquiétante.

L’année passées, plus de 30000 visiteurs se sont rendus à la Foire, “c’est un endroit où les visiteurs peuvent rencontrer des gens qui ont des choses à offrir en lien avec l’horticulture”, selon Marie-Claude Limoges, chef de division horticole.

L’événement propose plusieurs conférences sur des sujets variés tels que le lombricompostage, les solutions pour sauver les abeilles, comment aménager un jardin pollinisateur, contrôler les ravageurs ou encore la culture des micro-pousses.

Quand ? Les 25, 26 et 27 mai – Prix de l’entrée au Jardin botanique (gratuit le vendredi 25)

Crédit : Rendez-vous horticole (Mathieu Rivard)

 

La résidence des moutons de Biquette Montréal et les matinées bergères – avec Marie-Ève Julien-Denis, coordonnatrice du projet Biquette Montréal

Initié en mars dernier, le projet de résidence de Biquette Montréal se met en branle pour la première fois cet été au Jardin botanique. Le projet a deux missions principales : entretenir les grands espaces verts du jardin et éduquer les visiteurs à l’écopaturage. La mission de Biquette Montréal est d’ailleurs « pâturer, éduquer, égayer » tel que nous le rappelle Marie-Ève Julien-Denis, coordinatrice pour Biquette Montréal. Vous pourrez rencontrer quatre brebis, quatre agnelles et un agneau dans une section habituellement plus tranquille du Jardin. La coordinatrice nous promet des « instants magiques qui donneront assurément le sourire ». Le volet éducatif du projet prend la forme de « matinées bergères » et propose des discussions ludiques et pédagogiques de 11h à 12h les dimanches 3 et 17 juin. Un volet scientifique sera mis en exergue également. L’objectif étant de comparer l’état des sols avec ou sans écopâturage, et avec ou sans machine, les excréments des animaux seront volontairement laissés au sol.

Quand ?

Pour observer les brebis : jusqu’au 2 juillet de 9h à 19h près du jardin Leslie-Hancock

Matinées bergères : les 20 mai, 3 et 17 juin, de 11h à 12h

Prix de l’entrée au Jardin botanique

Crédit : Biquette à Montréal (Yves Cloutier)

 

La Nature pour toit – avec Sonya Charest, responsable volet Science citoyenne et éducation

Ce projet, né d’une belle collaboration entre l’Insectarium, le Biodôme et le Jardin botanique, va nous projeter dans l’habitat des animaux afin de nous permettre de bien comprendre comment habiter la nature et la partager avec tous ses habitants. Parmi les habitats naturels que  des artistes québécois ont reproduit, on retrouve : la caverne de l’ours, le cocon des papillons, la fourmilière, le nid du cardinal rouge, le nid des grands pics, ainsi que les habitats des chenilles à tente et de la phrygane. Cette initiative s’organise autour d’un parcours autonome où des animateurs interviendront pour répondre aux questions. Sonya Charest insiste, « Ça va être absolument magnifique ! C’est impressionnant, c’est quelque chose qui va réellement rapprocher les enfants de la nature ».

Quand ? Du 15 juin au 3 septembre – Prix de l’entrée au Jardin botanique

 

Et une multitudes d’autres activités… – avec Martine Bernier, chef de division Programmes publics et animation

Les arts s’invitent proposent une série de 10 concerts intitulés Les concerts intimes, les dimanches après-midi du 1er juillet au 2 septembre. Il y aura beaucoup de nouvelles découvertes très prometteuses. ALA.NI fera l’ouverture le 1er juillet. Vous retrouverez ensuite des artistes comme Moran, Pomme, les Hay Babies, Marie-Denise Pelletier ou encore Pierre Flynn. Apportez votre chaise !

Quand ? Du 1er juillet au 2 septembre, de 14h à 15h

Prix de l’entrée au Jardin botanique

Pas de réservation, pas de limite de places, annulation en cas de pluie

 

Les dimanches autochtones sont l’occasion de venir à la rencontre de personnes autochtones. En duo, vous découvrirez les savoir-faire traditionnels et échangerez sur les réalités du quotidien. Il y aura également des projections et lectures.

Quand ? Les dimanches 17 juin, 29 juillet, 19 et 26 août, de 12h30 à 14h

Prix de l’entrée au Jardin botanique

 

L’exposition Carnet d’un botaniste de Francis Hallé réfléchit à comment nous pourrions mieux habiter la nature, comment se sentir « habité par la nature ». Francis Hallé a passé sa vie à dessiner les plantes tropicales. Il est également à l’origine du radeau des cimes, un outil important permettant d’observer la canopée. Il animera une conférence le 20 juin prochain à 19h « Peut-on parler d’intelligence chez les plantes ? »

Quand ? L’exposition aura lieu du 15 juin au 31 octobre

Conférence de Francis Hallé : le 20 juin à 19h

Prix de l’entrée au Jardin botanique

 

L’exposition Hiroshima aujourd’hui nous présente le quotidien de la ville aujourd’hui, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y fait bon vivre ! On pourra observer des objets et des photos actuelles. Cette exposition marque les 25 ans de jumelage entre Montréal et Hiroshima.

Quand ? Du 15 mai au 31 octobre au jardin japonais

Prix de l’entrée au Jardin botanique

A propos Lisa Le Run

Lisa Le Run
Après des études en économie puis en développement territorial, Lisa a atterri au Québec en 2015. Persuadée que le changement social commence à l'échelle locale et très attachée au quartier, elle reste à l’affût des initiatives naissantes du domaine de l’économie sociale. Sensible aux défis environnementaux, Lisa travaille au sein de la Société écocitoyenne de Montréal (écoquartier Sainte-Marie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.