Accueil / Vivre dans Hochelaga / Tour d’horizon du projet de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve

Tour d’horizon du projet de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve

Enrichissement de la collection, nouveaux postes d’accès internet, café communautaire ou encore jardin sur le toit, voici quelques nouveautés proposées dans le cadre du projet de rénovation et d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve.

Le samedi 24 mars dernier ont eu lieu les portes ouvertes de la bibliothèque. Ce fut l’occasion pour les citoyens de se familiariser avec le projet et de rencontrer certains acteurs impliqués (architectes, historien ou agent de la Ville).

Un concours d’architecture

La Ville a lancé en avril 2017 un concours d’architecture pluridisciplinaire relatif à l’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de rénovation, d’agrandissement et de construction des bibliothèques (RAC) de la Ville de Montréal. En octobre 2017, le nom des lauréats est dévoilé : le consortium Dan Hanganu architectes et EVOQ Architecture. Le choix du jury, composé d’experts en patrimoine, en ingénierie et en architecture, devait répondre à une demande sociale et culturelle tout en assurant le respect et l’intégrité patrimoniale du bâtiment. Une certification LEED Argent (Leadership in Energy and Environmental Design) est visée pour le nouveau bâtiment, s’inscrivant ainsi dans une optique de développement durable.

Une réponse architecturale à un besoin social

La nouvelle bibliothèque répond à un besoin réel : places assises, surface et services offerts insuffisants compte tenu de la population qu’elle dessert. Le projet prévoit augmenter la surface au sol de 1240 m2 à 3315 m2. Les travaux, inspirés par le mouvement américain du « City Beautiful », vont intégrer une finalité sociale au projet architectural. En effet, la conception de la bibliothèque va s’élargir, passant d’un lieu physique de savoir à un espace citoyen collectif.

La bibliothèque va tout d’abord augmenter considérablement sa collection (85 000 documents au total), ses places assises (passant de 86 à 320) ainsi que les postes internet (61 postes contre 6 aujourd’hui). Elle offrira également un ensemble de nouveaux services attrayants : une agora pour des rassemblements citoyens, un jardin sur le toit qui donnera lieu à diverses activités de jardinage en bacs, une bibliomobile pour desservir des zones plus éloignées, un café, un studio créatif inspiré des FabLab et une salle communautaire. La bibliothèque souhaite également s’inscrire davantage dans le tissu local en développant des partenariats avec l’éco-quartier et les organismes communautaires et en impliquant les citoyens. Deux démarches citoyennes sont à venir concernant le programme d’activités ainsi que l’utilisation à l’année de la bibliothèque.

Photo tirée de la planche 2 du consortium d’architectes Dan Hanganu architectes et EVOQ Architecture

Quelques chiffres

Début des travaux : automne 2019

Ouverture estimée de la bibliothèque : 2021

Budget total : 23 M$, (40% par le ministère de la Culture et 60% par la Ville selon l’Entente sur le développement culturel de Montréal)

Un projet contesté

Il est important de souligner que ce projet d’envergure ne fait pas l’unanimité. Patrimoine HoMa, un comité local d’opposition au projet actuel très actif sur les réseaux, déplore la dénaturation d’un tel patrimoine historique ainsi que le manque de consultation citoyenne. Ce comité ne réfute pas pour autant la nécessité de rénover l’édifice.

 

Un texte de Lisa Le Run

A propos Lisa Le Run

Lisa Le Run
Après des études en économie puis en développement territorial, Lisa a atterri au Québec en 2015. Persuadée que le changement social commence à l'échelle locale et très attachée au quartier, elle reste à l’affût des initiatives naissantes du domaine de l’économie sociale. Sensible aux défis environnementaux, Lisa travaille au sein de la Société écocitoyenne de Montréal (écoquartier Sainte-Marie).

7 Commentiares

  1. Un admirateur

    Merci Lisa pour ce premier article très intéressant! En espérant qu’il y en ait d’autre!

  2. Très hâte de voir ce beau projet réalisé car nous en avons grand besoin à Hochelaga. L’architecture proposée respecte bien l’ancien immeuble qui demeure quasi intact. On pourra en admirer les côtés de l’intérieur ce qui est très intéressant.Les grandes fenêtres laisseront passer la lumière.
    De nouveaux espaces citoyens un plus pour Hochelaga.
    Vraiment content. J’adore le mélange de style architectural et surtout hâte que tous puissent profiter des nouvesux livres, ordinateurs et services.
    Concernant le groupuscule de chialeux ils trouveront autre motif de chialage tandis que nous profiterons de ces nouveaux lieux.

    • Pierre Langlois

      Ah pour ça, M. Jules, les groupuscules de chiâleux c’est pas ça qui manque dans ce quartier. Beaucoup de monde avec du temps à perdre (et des subventions à quêter).

    • Christine Dupuis

      Je fais partie du ´groupuscule ´ de chialeux comme vous dites! Je suis native du quartier ainsi que mes parents et mes grands parents. Je ne me manifeste que très peu au sujet de décisions politiques, mais quand j’ai appris qu’on allait défigurer notre ancien Hôtel de Ville et éliminer un superbe et très rare espace vert sur la rue Ontario, j’ai sentie l’urgent besoin de me manifester.
      Vous ne semblez pas comprendre l’enjeu…
      Tout ce qui peut améliorer mon quartier est bienvenu… Oui à de nouveaux espaces citoyens! Oui à une nouvelle bibliothèque !
      Oui au progrès et au développement de beaux projets!
      Non à l’utilisation de Ce bâtiment historique plus ancien que le château Dufresne et devrait être intouchable!!!
      Un peu de respect S.V.P.!
      En passant il y’a 250 personnes qui ont signés une pétition contre le projet!
      Groupuscules de chialeux???!!

  3. Puisque la rue Desjardins va être complètement fermée, pourquoi ne pas avoir développé tout le nouveau bâtiment entre l’édifice actuel et la Maison de la culture, renforçant ainsi physiquement les liens entre les deux organismes culturels, sans rien ajouter à l’ouest? Et ça aurait permis de sauvegarder la vue du côté de Pie IX.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.