Accueil / Consommer local / Une boulangerie artisanale ouvre à l’Ouest de la Promenade Ontario

Une boulangerie artisanale ouvre à l’Ouest de la Promenade Ontario

La Grange Du Boulanger
Photo courtoisie de La Grange du Boulanger

Une boulangerie est un endroit sacré dans un quartier, surtout lorsqu’elle est située en face d’une église ! Assise dans le nouveau commerce, je déguste les commentaires de chaque client qui entre. Ils semblent tous agréablement surpris et heureux de leurs découvertes ! Les deux propriétaires ont su rendre l’endroit accueillant et alléchant.

C’est le 28 février dernier que La Grange du Boulanger ouvrait officiellement ses portes tout juste à l’entrée de la Promenade Ontario au coin de la rue Saint-Germain, dans un secteur considéré comme un désert alimentaire.

La boulangerie s’est installée dans un local qui hébergeait autrefois un magasin de vélos, vide depuis deux ans. C’est avec curiosité que le voisinage a suivi les rénovations, visibles depuis octobre 2014. Depuis, le local a été insonorisé, car l’énorme four à pain fonctionne toute la nuit.

La boulangerie possède quinze places assises. Crédit photo: QuartierHochelaga
La boulangerie possède quinze places assises.
Crédit photo: QuartierHochelaga
Pourquoi Hochelaga ?

Lorsque je demande aux propriétaires, Éric Blidi et sa femme Soumia, pourquoi ils ont choisi Hochelaga, ils me répondent que le quartier a du potentiel.

Ils ont eu leur premier appartement à proximité de la boulangerie, sur la rue Préfontaine. Ils ont donc vécu l’évolution du quartier et avaient le goût de s’y réinstaller. Éric avoue avoir un faible pour le côté populaire du quartier.

L’amour du métier, Éric le partage facilement. Boulanger et pâtissier depuis 17 ans, il a travaillé comme chef boulanger en Europe et au Canada. Il a décidé de fonder sa famille à Montréal. Deux évènements personnels lui ont donné l’élan qu’il fallait pour lancer sa propre boulangerie : la naissance de son fils Jessim, âgé d’un an, et une restructuration à son ancien boulot.

Des sacrifices

Ce métier demande des sacrifices, dit-il. Il commence sa journée à minuit pour la terminer vers 10 h le matin.

« Mon gagne-pain, ce sont les commentaires positifs des clients, car pour moi, la reconnaissance de mon savoir-faire n’a pas de prix ! » lance-t-il. Puisque le local est à aire ouverte, il est possible de le voir à l’œuvre dès le matin à 6 h, alors qu’ouvre le commerce.

De son côté, Soumia s’occupe de la déco, de l’accueil et s’assure que tout est propre. Elle déteste avoir de la farine sur sa caisse, me dit-elle en riant. Le côté rustique de l’endroit, c’est Soumia qui l’a mis en valeur.

« J’aime le côté écolo de la déco ! Ici, tout est fait à partir de matériaux récupérés », précise-t-elle. La jute couvre les chaises, les palettes de bois forment les tables et les pots Mason servent de luminaires. Il y a du bois partout, comme dans une grange !

Attentive aux besoins des familles, Soumia ajoutera d’ailleurs bientôt un espace pour les enfants, avec jouets, livres et parc. Éric me spécifie qu’il est soucieux d’offrir des produits pour tous les portefeuilles. Par exemple, un croissant au beurre se vend 1,50 $.

Une partie du menu Crédit photo: QuartierHochalaga
Une partie du menu
Crédit photo: QuartierHochalaga
Deux pâtissières

La Grange du boulanger héberge deux pâtissières qui possèdent leur propre entreprise, Carrément Bon.

Un ami tourier (personne qui fabrique des viennoiseries) soutient également la production. Outre les pains, viennoiseries et pâtisseries, les plus gourmands trouveront aussi des produits salés, tels que des pâtés, des quiches et de la tourtière.

Livraison à domicile

Éric est un entrepreneur social qui a plusieurs projets en tête. Après le tourbillon des premiers mois, il projette d’offrir à ses clients des livraisons de petits déjeuners à domicile.

Il souhaite faire découvrir le métier de boulanger en proposant des ateliers à de petits groupes d’enfants. Il planifie également d’offrir ses produits invendus à des organisations du quartier.

 

La Grange du boulanger
3227, rue Ontario Est
Ouvert de 6 h à 20 h
Facebook : La Grange du Boulanger
lagrangeduboulanger@gmail.com

A propos Virginie Bonneau

Virginie Bonneau

Maman, citoyenne engagée et bien ancrée dans son quartier, Virginie ne manque pas une occasion de mettre de l’avant les valeurs de coopération et de partage. Diplômée en développement local et planification territoriale, elle travaille pour les organismes communautaires famille de Hochelaga-Maisonneuve. Elle connaît le quartier comme sa poche, mais il lui arrive tous les jours d’y découvrir de nouvelles choses qu’elle veut partager dans sa communauté grâce à QuartierHochelaga.

7 Commentiares

  1. La boulangerie n’est pas située « à l’ouest » d’Ontario…

    • Virginie Bonneau
      Virginie Bonneau

      En fait, la boulangerie est située sur Ontario, à l’ouest de la promenade Ontario. A la frontière sud-ouest du quartier Hochelaga-Maisonneuve… Quartier qui se termine à l’ouest (selon moi), au coin des rues Ontario et Moreau. Mais j’avoue que le titre peut porter à confusion.

      • Bien sûr, la boulangerie est située dans la partie ouest du quartier (encore que ce ne soit pas le vrai ouest géographique — mais on se comprend ainsi à Montréal).

        Cela dit, il y a vrai problème syntaxique avec le titre. Pour dire que la boulangerie est « à l’ouest » d’Ontario, il faudrait que la rue Ontario se termine et que l’établissement soit situé dans la direction de l’ouest par rapport à cette rue.

        Merci de continuer de nous informer du nouveau dans notre quartier !

  2. Elisabeth Desjardins

    J’y suis allé pour manger cette semaine avec ma fille de 9mois…..et il n’y a même pas de toilette! Pas très pratique lorsque on y vient avec de jeunes enfants. ..Je n’y retournerai pas pour y manger en famille pour cette raison.

  3. Sevan Esteban Rico

    Endroit accueillant et service chaleureux. J’ai beaucoup aimé la tarte au citron. J’y allais par hasard et j’ai compris que la Grange avait fait l’objet d’un article dans la PRESSE le jour même. Pas étonnant qu’il n’y avait plus de pain sur les présentoirs. Mon espresso était un peu faible mais pas grave. La visite en valait la peine. J’y retournerai avec grand plaisir!

  4. simon clairoux

    Bonjour, hier pour la fete des mère mon frere, est allr acheter des croissants et vos croissant à l’érable sont tres bon et vos danoise aussi et vos chausson aux pommes. Ils sont pas trop sucrer et trop de beurre. C’est a esseyer.

  5. Merci de ce partage ! Je n’ai jamais entendu parler de la Grange du Boulanger. J’aimerais bien y aller. À mon avis, manger est la joie de vivre. J’aime bien visiter des nouvelles boulangeries et restaurants. De plus, selon les photos que vous avez partagées la nourriture de cette boulangerie me semble délicieuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *