Accueil / Consommer local / Une saison 2018 très prometteuse aux Jardineries

Une saison 2018 très prometteuse aux Jardineries

Vendredi le 8 juin dernier a eu lieu la grande ouverture des Jardineries, 3e édition, un lieu caché et insolite au cœur du quartier. Les spectateurs, en grand nombre, ont répondu présents à l’invitation et ont pu déguster les seules pizzas cuites au four à extérieur de la ville. En bref, une saison 2018 très prometteuse.

Vers 18 h 30 a eu lieu l’ouverture officielle avec les discours de présentation de l’ensemble des membres de l’équipe. Carole Poirier, députée d’Hochelaga-Maisonneuve, est intervenue pour remercier l’équipe de « nous donner cet espace magnifique, cet espace convivial et familial où l’on a du plaisir dans la simplicité ».

Crédit : Dossier de presse des Jardineries

Le projet des Jardineries : entre agriculture urbaine, culture et participation citoyenne

« Un joyau de verdure permettant aux gens de s’approprier l’espace et aux artistes de se pratiquer » voici comment Eva, chargée de projet définirait le projet des Jardineries aujourd’hui. Les Jardineries sont nées d’une forte volonté conjointe entre les citoyens et le Parc olympique de faire renaître cet espace vide et bétonné. Comment replacer le citoyen au cœur des projets urbains? Une belle problématique à laquelle le projet des Jardineries a su répondre. L’objectif est aussi de mettre en valeur la culture locale grâce aux représentations d’artistes de divers horizons, le tout dans un environnement écoresponsable. L’approvisionnement est principalement et, dans la mesure du possible, local. Catherine, de l’équipe de projet, insiste sur l’importance de faire appel « aux brasseries qui ont leur assise dans le quartier comme L’Espace public ou la brasserie Oshlag », elle résume d’ailleurs le projet des Jardineries comme étant « de l’amour, de la bière et des poules! ».

L’accès au site et les spectacles sont gratuits, le personnel compte donc beaucoup sur les revenus liés aux consommations. Ces revenus sont réinvestis dans le projet des Jardineries et permettent de payer les membres de l’équipe.

Une programmation 2018 qui encourage les initiatives citoyennes

Cette année est marquée par un changement de cap concernant la programmation. L’équipe a la volonté de recentrer la programmation autour d’une formule locale et humble et de garder une ambition à l’échelle humaine. Cette volonté se traduit par moins d’artistes programmés chaque semaine pour des grands shows et plus d’artistes locaux à découvrir lors de scènes ouvertes.

Jeudi 4 @ 9 : 5 à 7, jeux (société, pétanque, quizz), projections de films, tables rondes et ateliers.

Vendredi – Scène Ouverte : les artistes locaux investissent la petite scène! Au programme : improvisation, poésie, danse, photographie, concerts acoustiques, slam…

Samedi : venez jouer ou relaxer les pieds dans le sable ou les mains dans la terre. Le samedi, l’accent est mis sur le développement durable et l’agriculture urbaine, avec des projections de documentaires et des ateliers. Le 13 juillet, Les Jardineries accueilleront un spectacle de Montréal Complètement Cirque.

Dimanche Fiesta Olympica : venez profiter des soirées avec musique et danses latines!

La saison 2018 est également marquée par de nouvelles installations comme un terrain de pétanque, des jeux vidéo ou encore l’arrivée d’un véritable coffre à jouets. Pour le reste, voici le plan du site :

Crédit : Dossier de presse des Jardineries

Un projet soutenu par La Pépinière, Espaces collectifs

Le projet des Jardineries fait partie d’un des 12 projets animés par La Pépinière cette année. La Pépinière, Espaces collectifs est un organisme à but non lucratif (OBNL), incubateur de projets urbains. L’organisme vise à réinvestir et à transformer des lieux inhabités, laissés à l’abandon ou en friche en espaces collectifs et citoyens. Partez à la découverte des autres lieux insolites de la Pépinière : Le Village au Pied-du-Courant dans Ville-Marie, la Place du Marché entre le canal Lachine et le marché Atwater, La Petite Floride dans le Mile-End (projet hivernal) et bien plus!

A propos Lisa Le Run

Lisa Le Run
Après des études en économie puis en développement territorial, Lisa a atterri au Québec en 2015. Persuadée que le changement social commence à l'échelle locale et très attachée au quartier, elle reste à l’affût des initiatives naissantes du domaine de l’économie sociale. Sensible aux défis environnementaux, Lisa travaille au sein de la Société écocitoyenne de Montréal (écoquartier Sainte-Marie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.