Accueil / Vivre dans Hochelaga / Il y a cent ans, la Biscuiterie Charbonneau!

Il y a cent ans, la Biscuiterie Charbonneau!

banniere-hist

2017 marque le centième anniversaire de l’ouverture d’une biscuiterie qui aura marqué l’histoire du quartier jusqu’en 1973, la Biscuiterie Charbonneau.

Au 1800, rue Nicolet, angle La Fontaine, on retrouve un édifice de trois étages, en briques de couleur rouge avec fenêtre en arc. Cet édifice fut érigé en 1910. En 1912, il devient la Ramsay’s Ltd, manufacture de biscuits et de bonbons, dont le gérant est George H. Ramsay. Ayant fait faillite à l’automne 1916, la biscuiterie est rachetée par Joseph-Édouard Charbonneau et son frère Joseph-Hector en avril 1917 pour 150 000$. Joseph-Édouard sera le président de Charbonneau Ltée et son frère, vice-président.

Né à Pointe-aux-Trembles, Joseph-Édouard Charbonneau sera comptable, puis marchand et industriel tout en étant politicien. Il occupera le poste de conseiller de Pointe-aux-Trembles de 1912 à 1916, puis de maire de 1916 à 1920. On retrouve son nom à plusieurs reprises dans la Gazette officielle du Québec comme en juillet 1916 où il veut mettre sur pied La Société de publication de l’Est Limitée.

Joseph-Édouard ne pourra réaliser tous les projets qu’il caressait puisqu’il meurt à l’âge de 48 ans en novembre 1931. Son fils Gérard prendra la direction de la biscuiterie.

Comme plusieurs manufacturiers et commerçants canadiens-français, Joseph-Édouard Charbonneau va jouer un rôle social et communautaire. À la fin des années 1920 et au début des années 1930, il commandite des chars allégoriques pour la Saint-Jean-Baptiste. Il offre également des bourses à des étudiants pauvres de l’Université de Montréal.

La biscuiterie va produire plus de 40 variétés de biscuits; sa spécialité étant le biscuit éponge parfumé aux fruits. L’entreprise produit également des bonbons, des chocolats et des pâtes. À la fin des années 1960, on voit des supermarchés offrir 3 livres de biscuits de Charbonneau pour 59 ou 69 cents.

Nous savons que les employés sont syndiqués au moins depuis 1950. En 1964, la CSN tente de former un syndicat local, mais la demande est rejetée par la majorité des employés, alors affiliés à un syndicat américain depuis 14 ans.

Alors qu’à partir des années 1960 le quartier vivait une époque de décroissance industrielle et que les patrons voulaient diminuer les conditions de travail, on voit qu’il existait une solidarité entre les ouvriers du secteur alimentaire du quartier puisque lors d’un conflit vieux de dix semaines à la Biscuiterie Viau en 1963, ceux de la Biscuiterie Charbonneau vont piqueter avec les grévistes. Rappelons qu’à cette époque dans l’arrondissement, en plus des biscuiteries Charbonneau et Viau, il y avait la Christie-Brown, rue Viau et la biscuiterie David, rue Hochelaga.

L’usine est agrandie ou rebâtie à plusieurs reprises, notamment après un grave incendie en février 1948. Elle fermera en 1973 parce que devenue peu rentable. Seulement 50 employés y travaillaient encore alors qu’en 1969, elle en comptait 200. Lors de la fermeture, la compagnie Grissol-Viau se porte acquéreur des appareils de production. L’ancienne usine a plus tard servi d’entrepôt pour les chaussures Pitt.

Aujourd’hui, l’usine regroupe de petits ateliers de fabrication de vêtements et d’accessoires. Après la St. Lawrence Sugar, c’est le plus vieux bâtiment à conserver sa vocation industrielle.

 

A propos André Cousineau

André Cousineau
André Cousineau a participé à la rédaction de plusieurs brochures sur l'histoire du quartier. Il est maintenant responsable du site de l'Atelier d'histoire Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (https://ahmhm.wordpress.com). Cet organisme, qui existe depuis 1979, s'est donné comme mandat de protéger le patrimoine de l'arrondissement et de diffuser, par tous les moyens possibles, l'histoire urbaine de ce quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.