Accueil / Élections / Élections 2015 / Bilan éditorial: la bataille d’Hochelaga a bien eu lieu

Bilan éditorial: la bataille d’Hochelaga a bien eu lieu

Bannière Élections 2015

Éditorial

Jusqu’au bout de la nuit, l’élection dans Hochelaga aura tenu en haleine une partie des médias et des observateurs politiques. Une fois le gouvernement libéral majoritaire annoncée, on voyait cette lutte serrée entre la députée sortante néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet et son adversaire libérale Marwah Rizqy aller sans fin. À mesure que les boîtes se dépouillaient, l’une passait devant l’autre, et inversement. Il aura fallu attendre la dernière boîte pour déclarer vainqueur la députée sortante avec 491 voix d’avance.

Surprenant? Pas vraiment. Beaucoup le penseront. Une libérale dans Hochelaga? Kessé ça? Il est vrai que la circonscription traîne, à juste titre, une réputation d’indépendantistes indéboulonnables. Mais l’Histoire nous apprend que le mandat de 15 ans de Réal Ménard comme député du Bloc n’a été qu’une courte parenthèse dans un Hochelaga (très) libéral.

Depuis 1995, le quartier a changé: les Hochelagais nés à l’étranger ou de parents nés à l’étranger — dont est issue Marwah Rizqy — représente dorénavant plus d’un cinquième des votants. Une population qui n’a été forcément sensibilisée par la cause nationaliste et de la raison d’être du Bloc.

Mais ne faut-il pas mettre non plus ce duel sur le compte de la personnalité de Mme. Rizqy, plus qu’à l’effet de vague? En observateur de la campagne, il est évident que cette jeune professeure et avocate fiscaliste experte en lutte contre l’évitement fiscal a soufflé un vent de fraîcheur dans une campagne usant à souhait de la touche répétition du lecteur-cassette. Grâce à ses coups d’éclat lors des débats, son accessibilité, mais surtout son expertise et son positionnement progressiste, la native de la circonscription a sans doute convaincu les citoyens de gauche du quartier.

La rescapée du radeau NPD. Emportés par la vague rouge, les néo-démocrates se sont échoués sur le récif du vote anti-conservateur. Marjolaine Boutin-Sweet sauve son mandat de justesse, grâce à son bilan plus que positif de députée chargée du logement social — un dossier majeur dans notre comté —, notamment quand on a en face un gouvernement peu enclin au compromis. Elle doit sa courte victoire à cela. Mais laisse des miettes sur le virage à droite de son chef, mais aussi de sa campagne apathique.

Le tournant a sans doute eu lieu au moment de notre débat — en même temps que le début de la dégringolade de son chef Thomas Mulcair dans les sondages. Mme Boutin-Sweet est une travailleuse de l’ombre acharnée. Inconnue en 2011, elle s’est fait connaître auprès des Hochelagais au travers de ses dossiers. Mais qui a réellement entendu parler de son bilan sans être mordu de politique ou journaliste? Au débat, elle n’est pas rentrée dans le jeu du spectacle ni dans la controverse, c’est tout à son hônneur. Contre trois communicateurs d’expérience, elle a pu paraître effacée dans notre débat. Mais dans une ambiance électrique, elle fut la femme à abattre, après tout. Tous voulaient mettre un terme au gouvernement conservateur, mais trois d’entre eux voulaient mettre un terme au mandat de Marjolaine Boutin-Sweet.

Dans un caucus réduit à sa position (naturelle?) de seconde opposition, il sera intéressant de voir comme notre députée se fera une place et défendra la circonscription. Avec un gouvernement qui se dit ouvert et proche, idéologiquement parlant, de ses positions, peut-être qu’Hochelaga a, finalement, rejoint la majorité?

La fin du rêve indépendantiste. La surprise de la soirée ne viendrait-elle pas de la troisième position du bloquiste Simon Marchand? Le transfuge d’Option nationale est distancé par la candidate libérale (1113 voix les séparent) et paie sans doute lui aussi un virage, identitaire cette fois, de son chef. M. Marchand est un indépendantiste fier et a de la suite dans les idées. Sa conviction l’amènera sans doute à porter l’avenir du mouvement indépendantiste. Encore faut-il convaincre une population de moins en moins attachée à l’idée d’un pays Québec dans un monde sans frontières. Et que ce pays se fera à Québec et non Ottawa.

Arnaud Stopa
Rédacteur en chef

♦♦♦

La neutralité de QuartierHochelaga

QuartierHochelaga a publié 26 articles, dont dix questions de la semaine, lors de ces 79 jours de campagne. Nous avions pour objectif d’équilibrer les articles concernant les trois principaux candidats — Anne-Marie Saint-Cerny, du Parti vert, s’étant déclarée sur le tard, de même que le candidat «poteau» conservateur Alexandre Dang, dont personne n’a pu le joindre personnellement de toute la campagne.

L’objectif est louable, mais il appert que QuartierHochalaga a penché pour le NPD dans sa couverture. Nous le regrettons sincèrement, et nous soulignons qu’il ne s’agit pas d’une volonté éditoriale: nos moyens étant ce qu’ils sont, il a été difficile d’équilibrer notre couverture.

L’avance de deux articles du NPD sur les Libéraux et le Bloc tient en premier lieu du bilan de la députée sortante, Marjolaine Boutin-Sweet: nous avions demandé aux candidats leurs avis sur son bilan en contrepartie. Marwah Rizqy et Simon Marchand nous ont répondu vouloir faire «une campagne positive», c’est tout à leur hônneur.

Puis, en fin de campagne, un appui pour le NPD dans l’article sur les organismes communautaires nous a apparu comme essentiel pour la compréhension de l’ensemble du sujet.

Enfin, nous avons reçu une lettre d’opinion favorable à la députée sortante néo-démocrate. Nous avons choisi de ne pas la publier, en expliquant les raisons à son auteur, en raison du déséquilibre déjà existant dans le comptage.

 

Résumé de notre couverture de campagne
Résumé de notre couverture de campagne

Nos articles les plus lus

En date du lundi 19 octobre, 8h.

  1. Marwah Rizqy: fiscaliste engagée (2342 vues)
  2. Revoir le débat des candidats à l’Atomic café  (1709 vues)
  3. Simon Marchand: un candidat «shooté» aux élections (1280 vues)
  4. Les coins sympas de Marwah Rizqy (1042 vues)
  5. Hochelaga: une circonscription prévisible (804 vues)

Les questions de la semaine

QuartierHochelaga s’était joint avec François Dagniers et le groupe Facebook Hochelaga, MON quartier pour vous proposer chaque semaine une question sur des enjeux qui vous touchaient.

Peut-être que la campagne n’était pas si longue finalement, car nous aurions voulu tant aborder d’autres sujets qui vous préoccupent. Nous aurions aimé parler de Postes Canada, du transport ferroviaire, de justice fédérale, des Autochtones, nous aurions aimé aussi approfondir les sujets environnementaux ou de vie démocratique.

La formule voulue par François Dagniers — qui s’est retiré de l’organisation, tout à son honneur, pour éviter un possible conflit d’intérêts — était claire et simple, et nous avons voulu aller jusqu’au bout. Une question par semaine, posée 12 jours à l’avance, et dont la réponse devait faire environ 300 mots.

Maintenant que la campagne est finie, nous gardons ici un legs de ce que Marjolaine Boutin-Sweet compte faire prochainement pour Hochelaga. Nous aurons alors une plate-forme sur laquelle nous pourrons juger pendant 4 ans de ses promesses tenues ou non.

Ce sont les sujets sur la prostitution, le logement social, l’impôt, la constitution et l’environnement qui vous ont le plus attirés dans nos pages. C’est, sans la prostitution, les sujets qui ont été choisis et débattus lors de notre débat.

Le débat

Le 29 septembre dernier, vous avez été nombreux à venir assister au débat que nous avons organisé en collaboration avec l’Atomic Café. Nous estimons que plus de 200 personnes se sont déplacés malgré la pluie et une vague de froid. Le débat a été intense, et les retours ont pour beaucoup été positifs, tant de votre part que celles des candidats.

Nous avons chronométré les candidats dans leurs temps de paroles avec un objectif de 2min d’écart entre le premier et le dernier. À la fin de la soirée, Marwah Rizqy a débattu 30min 50; Marjolaine Boutin-Sweet, 34min 16; Anne-Marie Saint-Cerny, 31min 15; Simon Marchand 31min 59. Soit un écart 3min 26 entre la candidate libérale et la députée sortante. 

Deux frustrations toutefois: la longueur du débat et la diffusion en direct. Nous en sommes conscients que trois heures, c’est long. Lors des prochaines élections, nous raccourcirons le format. Quant à la diffusion en direct, malgré les tests concluants la veille, une erreur est venue perturber l’installation au complet. Nous nous excusons encore et nous commençons déjà à préparer la technique des prochains débats, qui se tiendront en 2017 pour les élections municipales.

Quant au sondage sur le vainqueur débat, vous avez conclu que c’est Simon Marchand qui a le mieux défendu sa position. Avec 55,71%, il devance Marjolaine Boutin-Sweet (31,43%), Marwah Rizqy (10%) et Anne-Marie Saint-Cerny (2,86%)

Remerciements à Florence Breton

QuartierHochelaga remercie Florence Breton pour son dévouement durant cette longue campagne. — Crédits Arnaud Stopa/QuartierHochelaga
QuartierHochelaga remercie Florence Breton pour son dévouement durant cette longue campagne. — Crédits Arnaud Stopa/QuartierHochelaga

QuartierHochelaga a pris la décision d’aider un ou une étudiante à gagner de l’expérience de terrain tout en profitant de l’expérience de l’équipe rédactionnel et à faire valoir ses acquis pour une carrière future. C’est pourquoi nous avons recruté une stagiaire rémunérée — c’est assez rare pour le mentionner — en la personne de Florence Breton.

L’équipe tout entière tient à la remercier pour son travail fourni lors de cette longue et épuisante campagne. Son énergie, son enthousiasme et sa disponibilité a donné un élan à QuartierHochelaga pour franchir une étape ô combien importante. Elle a su retenir les informations essentielles pour vous permettre, à vous lecteurs et citoyens, de démystifier les enjeux et de faire de votre choix démocratique un choix plus éclairé

Nous n’avons aucune crainte quant à son avenir plein de promesses dans le difficile milieu journalistique. Avant de la voir signer des articles dans un grand journal ou de l’entendre sur les ondes radios, Florence nous a confirmé vouloir continuer à collaborer avec nous, ce qui nous réjouit au plus haut point.

Grâce à elle, QuartierHochelaga sort de cette campagne grandi. Nous avons pu asseoir une crédibilité auprès du milieu journalistique, le sérieux de notre démarche auprès des cercles d’influences, démontrer à vous, lecteurs, une envie de faire de notre projet votre source d’information à laquelle vous pouvez collaborer.

Vous avez des questions sur notre couverture de la campagne? Des remarques, des suggestions, des plaintes? Vous souhaitez collaborer avec vous? Il suffit de nous le faire savoir à info@quartierhochelaga.com.

A propos Arnaud Stopa

Diplômé d’histoire et de journalisme, un océan sépare le quartier qui l’a adopté en 2013 et ses origines. Surnuméraire au journal le Devoir, (vidéo) journaliste pigiste occasionnel, critique de musique métal à ses heures perdues, il souhaite faire connaître Hochelaga et son évolution actuelle.

2 Commentiares

  1. Anick Globensky-Bromow

    Je suis très satisfaite de la couverture de la campagne par QH. La question de la semaine et les portraits des candidats ont facilité mon choix, je vous remercie beaucoup de nous avoir fait connaître les positions des candidats. J’ai également écouté le débat sur votre site, une très belle initiative. Longue vie à QH!

  2. Irène Durand

    J’ai lu occasionnellement les articles. J’étais très contente que ce genre d’information circule dans mon quartier. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.