Accueil / Vivre dans Hochelaga / L’école Saint-Nom-de-Jésus ouvre ses portes pour la première fois depuis 2012

L’école Saint-Nom-de-Jésus ouvre ses portes pour la première fois depuis 2012

L’école primaire Saint-Nom-de-Jésus a ouvert ses portes pour la première fois depuis 2012, jeudi dernier, lors d’une visite libre destinée aux familles du quartier.

« C’est beau », « c’est grand », « c’est coloré », les parents ne taisaient pas leurs éloges pour décrire la nouvelle école et les yeux des enfants étaient bien écarquillés dans les couloirs tout neufs de l’établissement. Les élèves, autant présents que futurs, ont pu parcourir le gymnase au teint vert lime et le service de garde au mur bleu foncé. Délocalisée depuis 2012 en raison de problèmes de qualité de l’air, l’école ouvrira finalement ses portes lors de la rentrée de septembre, avec un an de retard sur la date officielle.

« Ça fait tellement longtemps qu’on attend ça. C’est la première fois que je vois l’intérieur », explique Isabelle pendant que ses deux jeunes filles courent dans le gymnase. Contrairement à l’école Baril située juste un peu plus loin à l’ouest sur la rue Adam, l’école Saint-Nom-de-Jésus n’a pas été complètement reconstruite, on a plutôt gardé la façade de l’immeuble pour préserver la structure d’origine. Le reste a été refait à neuf. Le résultat est un curieux mélange de tradition à l’extérieur et de modernité à l’intérieur. « On a hâte à la rentrée pour mettre fin aux déplacements hors du quartier », rajoute Isabelle, faisant référence à la délocalisation des élèves à l’école Edouard-Montpetit, située sur l’avenue Pierre-de Coubertin. En effet, en ce moment, 190 élèves sont relocalisés dans cette école secondaire.

Le contrat est terminé

Rencontrée sur les lieux, la chargée de projet responsable de l’école Saint-Nom-de-Jésus, Isabelle Champagne, précise que le contrat de construction de l’établissement est bel et bien terminé. « Les travaux restants concernent l’aménagement extérieur, explique-t-elle, par exemple l’asphaltage. » Ces travaux pourront être exécutés d’ici la prochaine rentrée, assure-t-elle. Le mobilier de l’école située au coin des rues Pie-IX et Adam n’est également pas encore complètement livré.

Il ne reste donc plus aucun doute quant à la réouverture de l’école en septembre prochain. C’est déjà une victoire pour les responsables du projet considérant qu’un doute persistait toujours dans la tête de la commissaire scolaire Diane Beaudet il y a à peine quelques mois.

La capacité de la nouvelle école sera de 350 élèves. Mais les classes se rempliront vite, rappelons que 225 élèves viendront s’ajouter dans les écoles primaires d’Hochelaga-Maisonneuve d’ici 2022. Ce nouveau lieu pourra donc servir de soupape pour absorber le nombre excédent d’élèves. Si jamais le nombre d’élèves dépasse la capacité maximale, il faudra alors construire des préfabriqués (des unités modulaires) dans la cour arrière de l’école. Mais ce scénario n’est pas envisagé à court terme.

Une fête d’inauguration de l’école aura lieu au début du mois de septembre pour les familles ayant manqué cette visite libre.

A propos Samuel Lamoureux

Samuel Lamoureux
Journaliste, improvisateur à la retraite, Samuel est un passionné de musique électronique, de littérature et de sociologie. Hochelaga-Maisonneuve l'a toujours fasciné par son pôle contre-culturel à Montréal. Rendez-vous au Pizza Piroz pour une discussion sur l'avenir du quartier.

Un commentaire

  1. Suùanne Amiot

    Elève de St-Nom-de-Jésus de 1ère à 9ième année, j’ai besoin de me renseigner sur le port de la robe noire en 1942 pour la première communion. Existe- t »il des archives qui peuvent me renseigner. Je sais que je porta
    is la robe noire et que je me suis changée en blanc à la sacristie après la cérémonie. On me questionne et je veux la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.