Accueil / Dossier / Notre école à faire rêver: Histoire de Zoé Giroux

Notre école à faire rêver: Histoire de Zoé Giroux

À droite, main levée : Zoé Giroux / Crédit photo : Cédric Chabuel
À droite, main levée : Zoé Giroux / Crédit photo : Cédric Chabuel

LA CLASSE AU PÔLE NORD

Ce matin-là, la classe était tellement excitée que l’enseignante avait de la misère à gérer les élèves. Les élèves de la classe sautaient partout. Tous les livres et les objets étaient tombés par terre. Une fois les élèves calmés, ils devaient ranger le bazar qu’ils avaient fait en sautant partout. Une fois le désordre rangé, l’enseignante regarda si personne n’avait oublié quelque chose. L’enseignante dit : «Allez hop, à la sortie d’école.»

La classe de six élèves se prépara pour aller en sortie au Pôle Nord en avion de luxe. Ils partirent en autobus pour aller jusqu’à l’aéroport. Les élèves étaient nerveux, car c’était la première fois qu’ils prenaient l’avion. Rendus dans l’avion, pour s’occuper, les filles jouèrent aux dés et les garçons regardèrent un film. Des enfants regardaient par le hublot.

Rendu au Pôle Nord, l’avion atterrit. Pour descendre, il y avait des escaliers pour les adultes ou une glissade pour les enfants. L’enseignante descendit par les escaliers et les élèves par la glissade. Un taxi devait les attendre, mais il n’était pas là, alors les élèves de la classe durent marcher jusqu’à l’hôtel. Ils avaient froid, alors ils se dépêchèrent de se rendre à l’hôtel.

Rendus à l’hôtel, les enfants avaient très froid, alors ils rentrèrent rapidement dans leur chambre. À l’extérieur, les murs étaient en glace et à l’intérieur en tissu très chaud. Ils avaient tellement froid qu’ils allèrent se coucher vite comme un éclair.

Le lendemain matin, ils partirent à l’atelier du Père Noël. Ils ont fabriqué des cadeaux et ils ont visité l’atelier. Après, ils partirent en expédition dans la forêt. Mais, Zoé, Crystelle et Amilia voulaient en voir plus, alors elles se sont éloignées du groupe en courant pour ne pas se faire remarquer.

Tout à coup, elles entendent un grognement d’ours. Elles ne voyaient plus le groupe et la nuit tombait. Elles avaient très peur, mais elles décidèrent d’affronter leur peur. Alors, Zoé créa un abri pour dormir bien au chaud avec ses amies. Crystelle alla chercher de la nourriture pour ne pas avoir trop faim, Amilia et Rocio-Lise firent un S.O.S. avec des roches pour que la classe puisse les retrouver. Le lendemain matin, les autres élèves de la classe retrouvèrent, Zoé, Amilia et Crystelle. Julian avait oublié de mettre ses raquettes dans ses pieds, alors il s’enfonçait dans la neige. La neige était très profonde. Toute la classe l’a aidé à sortir du trou. Julian mit des raquettes dans ses pieds et ils s’en retournèrent à la case départ, ce qui veut dire, à l’hôtel.

Rendus à l’hôtel, les élèves de la classe se rendirent à leur chambre pour ramasser leurs bagages pour partir. Rendus à l’aéroport, ils regardèrent encore un film ou ils jouèrent encore aux dés.

Arrivés chez eux, les élèves de la classe étaient très contents de revoir leurs parents, mais Michèle, leur enseignante, était triste, car elle voulait prendre une photo de classe, mais elle n’avait pas pu. Toute la classe dit : «Ce n’est pas grave, c’est juste une photo. On peut la prendre maintenant.» Michèle prit la photo de classe. Elle mit un fond du Pôle Nord derrière les enfants. Les parents reçurent la photo de classe quelques jours plus tard.

Zoé Giroux

A propos Alexandra Viau

Alexandra Viau
Alexandra est journaliste pigiste et hochelagaise d’adoption. Elle commence à s’intéresser au quartier en 2006, alors qu’elle réalise une biographie radiophonique sur la carrière de Louise Harel. Son attachement aux Expos et aux paysages industriels la convainc d’emménager quatre ans plus tard dans Hochelaga, petit coin de pays dont elle aime l’âme, les cordes à linge, l’architecture... et sa merveilleuse boulangerie. Elle se joint à QuartierHochelaga parce qu’elle croit en la pertinence de réaliser des choses collectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.